mardi 16 octobre 2007

I have a dream




Il y a dix jours, une conseillère ANPE me demandait ce que je VOULAIS faire dans la vie - et non pas ce que je POUVAIS faire (sic). Je lui ai répondu que je n'en savais rien, ce qui l'a plongée dans la consternation la plus totale.
En fait, j'aurais pu lui donner des réponses.
Mais... m'aurait-elle prise au sérieux si je lui avais dit que je rêve d'être illustratrice d'albums pour enfants (alors que je ne sais pas dessiner - je sais copier mais ce n'est pas tout à fait la même chose...), faire de la reliure ou ouvrir un salon de thé ? Avec des réponses aussi farfelues, elle aurait pensé que je me moque d'elle et cela n'aurait fait qu'accentuer son aggressivité à mon égard.

Pourtant, je rêve souvent d'un salon de thé...
L'endroit ne serait pas très grand, mais on s'y sentirait bien, presque comme chez soi. Sur les murs, il y aurait des affiches d'expositions d'art et de films, de vieilles couvertures de magazines, des photos N&B, et quelques guirlandes lumineuses. Les gens piocheraient de la lecture dans la bibliothèque, sur laquelle trônerait une antique machine à écrire. Et puis, dans un coin, il y aurait une balance d'épicier. Et çà et là, des bibelots rapportés de Chine. On ne serait pas intimidé par le décor.
Les gens s'installeraient dans de confortables fauteuils pour déguster des fondants au chocolat ou aux haricots rouges, des clafoutis, des cheesecakes au citron, des crumbles et des tartes aux fruits de saison, des cakes, des muffins, et pourquoi pas des macarons ? Pour se désaltérer, il y aurait un large choix de thés, du chocolat chaud épais et onctueux, du café, des jus de fruits frais, ainsi que du Punsch l'hiver, et du thé glacé l'été.
Ceux qui souhaiteraient y déjeuner auraient le choix entre plusieurs soupes de légumes, simples mais savoureuses, accompagnées soit de tartines, soit de cakes salés. Parce que ça resterait un salon de thé avant tout.

Je rêve de régaler les gens à la manière de Jenna...

Mais... quand je rêve à voix haute, on s'empresse de me ramener à la dure réalité, celle de la gestion d'un commerce, des contraintes, des sacrifices que cela implique, etc. Car, si je sais faire des gâteaux, je ne connais en revanche rien à la "vraie" vie, évidemment...

Fin du rêve.

Je me console en écoutant de nouveau (un an et demi après, mais toujours avec la chair de poule) José González...

Muffins poire amande streusel
pour 7 muffins

Pour les muffins :
100 g de farine
50 g de poudre d'amandes
55-60 g de sucre blond de canne
1/2 sachet de levure chimique
1 pincée de sel
10 cl de crème de soja (type Biosoy) (ou 50 g de beurre, si vous êtes butter-addict)
8 c.s. de lait (de vache, mais pourquoi pas du lait végétal ?)
1 oeuf
1 poire (j'ai pris une williams), épluchée et coupée en petits dés

Pour le streusel :
50 g de farine
50 g de cassonade
30 g de beurre fondu

Préchauffer le four à 200 °C.
Préparer le streusel : mélanger farine et cassonade dans un bol et incorporer le beurre fondu en filet tout en mélangeant avec une fourchette pour obtenir des grumeaux. Réserver.
Dans un bol, mélanger les ingrédients liquides : crème de soja, lait et oeuf battu.
Dans un saladier, mélanger les ingrédients secs : farine, poudre d'amandes, sucre, levure, et sel.
Y ajouter les morceaux de poire, les enrober avec le mélange sec.
Incorporer la préparation liquide, mélanger grossièrement et verser dans les moules à muffins jusqu'aux 2/3.
Recouvrir de streusel et enfourner 18-20 min à 200 °C.



Remarque : l'utilisation de la crème de soja permet non pas d'obtenir des muffins "santé", parce qu'il y a quand même le streusel... mais juste de limiter la quantité de beurre (personnellement, j'en ai suffisamment dans les cuisses)...

40 commentaires:

TotoroKun a dit…

He ben écoute, moi, un salon de thé comme ça, c'est assez proche de celui que j'aimerais ouvrir... Qu'est-ce qu'on doit s'y sentir bien !
Après, c'est sûr qu'il y a les dures réalités du commerce et de la restauration. Y'a des formations pour ça aussi (pas HEC, des trucs rapide pour les gens qui veulent ouvrir un commerce). Bon, il y a pas mal de contraintes aussi, c'est sûr. Mais ça se gère. Tu devrais en discuter avec , elle doit commencer à connaître :). Courage !

Olivier a dit…

Il faut suivre ses rêves le plus longtemps possible... Car ce n'est pas à 50 ans que tu pourras les réaliser (et je sais de quoi je parle). Prends toi par la main et parle en sérieusement à ta conseillère ANPE... je suis sûr qu'elle t'écoutera et t'aidera...
Bon mardi...

marion a dit…

ben ... si tu ouvres un salon de thé, j'irai bien manger tes gateaux moi, plutôt deux fois qu'une, parceque tout ce que tu nous fais là, ça me fait toujours envie, alors j'irai bien convaincre Me ANPE avec un streusel si tu me permets ;)

laurence sap a dit…

c'est curieux, mais ton salon de thé de rêve ressemble curieusement au mien, de rêve aussi ...et merci Olivier, j'ai eu 50 ans cette année et je fais tout autre chose !ne fais pas comme moi, ouvre le notre salon de thé de rêve ...

Rosa's Yummy Yums a dit…

De superbes muffins, miam!

Et bien, je suis dans la même situation que toi!!! Je sais ce que je rêve de faire, mais personne ne prend ces idées aux sérieux (photographe culinaire, écrire des livres de cuisine, avoir un salon de thé ou un "diner" aux USA)! En tout cas, si ton rêve se concrétise, j'irais volontiers te rendre visite et goûter à tes créations...

Continue de rêver car certains rêves se réalisent ;-P!

Bises,

Rosa

Lily a dit…

mmmh, super tes muffins ! Ne perds jamais tes rêves de vue, garde-les toujours au fond de toi ou à fleur de peau, ne désespère pas... ton idée de salon de thé est super chouette et à la manière dont tu décris l'endroit, on voit que tu y as déjà pas mal pensé... ça ne me semble pas irréalisable... peut-être attendre que ce soit le bon moment, les bonnes conditions (personnelles et financières)... puis se lancer et croiser les doigts, se donner à fond et donner VIE à ce rêve...
Faire en sorte que le rêve dévore la vie afin que ce ne soit pas la vie qui dévore le rêve...
Belle continuation !

bergeou a dit…

Il faut croire en ses rêves et se donner les moyens de les concrétiser. Je te dis ça car je compte bien changer de vie professionelle, j'arrête mon boulot dans peu de temps et à moi la remise en cause pro ensuite.
Courage !

Tifenn a dit…

Mais pourquoi j'ai les larmes aux yeux? ton billet? José gonzales que je ne connaissais pas? ton rêve? viens en Bretagne et on ouvre ce salon demain...

Béné a dit…

Je lis chaque nouveau message que tu postes, sans jamais commenter, un peu timide la fille. Mais là, c'est trop drôle, ta description du tea-room, c'est exactement celle que je fais pour mon futur tea-room à moi. Là je me dis que je pourrais presque t'écrire un mot....

Et puis tu cites José González et je suis obligée de réagir:-) Je vais le voir dans un mois, pile-poil, il passe en Suisse.

Bref, ce petit mot pour te dire que j'aime beaucoup ton blog, sa mise en page, tes textes et tes recettes. Voilà, c'est tout:-)

Hilda a dit…

Moi je trouve qu'il est très bien ton salon de thé, et puis c'est pas la conseillère de l'ANPE qui aurait suffisamment d'imagination pour comprendre un rêve comme celui-là.
Ca c'est un problème endémique dans un pays où on s'attend à ce que vous choisissiez vôtre voie dans la vie à l'âge de 16 ans. Faudrait peut-être te trouver un/une partenaire pour prendre les considérations "business" en main pendant que tu t'occupes des gourmandises hein... ;)

Natalia a dit…

Alles Gute zum Geburtstag ! Et continue à rêver, qui sait ce que réserve l'avenir !
Tes muffins avec streusel me tentent terriblement, à cette heure où mon estomac commence à crier famine. Quand je pense aux horreurs qui m'attendent à la cantoche...! Et puis j'ai déjà dévoré depuis longtemps les macarons au café... ton salon de thé, tu l'ouvres près des 4 grandes tours de verre, dis ?

noémie a dit…

Moi aussi je rêve d'un salon de thé-bibliothèque-épicerie mais c'est toujours plus facile de rêver...

Alhya a dit…

Mais pourquoi j'étais pas passée ici depuis les 15 derniers jours? peut être parce que j'avais cru que tu avais mis de côté le blog, suite à un commentaire de ta part que j'avais lu quelque part.. et du coup, j'ai loupé tout un tas de choses... et pourtant, je me retrouve comme chez une vieille copine dont on connaît la maison, on vire la grosse écharpe qui fait trois tours, le vieil imper qu'on aime, et on s'installe dans un canapé confortable pour écouter encore, encore et encore José... quand je vois ta playlist, ahhhh, je sais...

stef a dit…

je me suis imaginée buvant un thé en lisant le New Yorker dans ce salon de thé et cel m'a beaucoup plu... Est ce que la vraie vie doit être résumée aux contingences matérielles? je ne crois pas

Grand chef a dit…

Oué, ce serait bien. A mon avis, t'aurait aussi bien pu lui dire, parce que ça fait mieux de savoir ce qu'on veut, après tu risques de te retrouver à des stages pour apprendre à guider les gens dans un hall. Si ça se trouve elle t'aurait refilé un dossier création d'entreprise, pris un rdv dans une banque et une agence immobilière, au conseil général et à la mairie, avec en prime un stage chez Pierre Hermé.

Ou alors t'as qu'à lui dire que tu veux tenter la Star Académy. Au moins ça détendra l'atmosphère ;op

laurence sap a dit…

qu'est ce qu'on est nombreuses à en rêver de ce salon de thé de rêve !

Sonia a dit…

Je ne sais pas si tu pourras un jour réaliser ton rêve, mais moi, dans ton salon de thé, je m'y sens déjà bien. Je suis prête à en faire ma cantine, mon café préféré, pour bouquiner ou papoter avec des copines.

Sonia a dit…

Juste un petit ajout pour me joindre à Natalia et te souhaiter aussi un très bon anniversaire. C'est rigolo, c'est le mien aussi.
Bises et réalise tes rêves! Je pense qu'à Fribourg, ton concept bien francais ferait fureur.

Bergamote a dit…

Tu rêves de faire de la reliure ?
Tu en fais déjà ?
J'adore.

Anonyme a dit…

You have a dream…
…the unalienable rights of life, liberty, and the pursuit of happiness.

Pourtant tu sembles quand même savoir ce que tu voudrait faire, bien que tu penses ne pas pouvoir le faire.

Think of it, just do it ;)

Gonzalo

sab a dit…

moi aussi c'est mon rève ...je rève d'un salon d thé à l'anglaise...avec des tonnes de muffins, gâteaux, scones....thés variés...dans des tasses de porcelaine fine avec un joueur de piano et ses mélodies softs....et plein d'autres choses encore..mais ce n'est qu'un rève

Gloria a dit…

Dear, I'm completely sure if you open a salon de the, will be lovely, nice and with the most delicious things, Im sure. You have delicious recettes, taste, charm etc.etc. Be reality yours dreams, I would like too but here is most difficult.Your recipe is delicious and I like it. Be brave.xxxGloria

Millan a dit…

étrange comme tes rêves peuvent ressembler aux miens... pour ce qui est d'être illustratrice d'albums pour enfants j'y ai heureusement renoncé et je me contente de m'assoir régulièrement sur les moquettes moelleuses de mes librairies préférées.
Par contre je me permets de faire intrusion dans ton blog parce que mon salon de thé vient quasiment d'y être décrit et il semblerai que je ne sois pas la seule dans ce cas là!
Ces projets rêveurs suscitent beaucoup d'encouragements : oh génial t'es faite pour ça on la toujours su!!! mais ensuite arrive les doutes : mais tu te rends pas compte! un commerce!!! puis où tu comptes trouver les sous.
pff toujours les sous, de toute façon ma formation dans la culture ne m'en apportera pas plus. Alors au diable les finances, je me lance. Enfin, je commence à me lancer... Quitte à être pauvre autant être heureux. Peut être que j'aurai des infos qui pourront t'intéresser et tu suivras peut être ça sur mon très futur blog.
Merci pour ton partage de tes passions.

Claire a dit…

Presqu’un an après, j’espère que tu rêves toujours, et que tu n’as pas revu ta chère conseillère ANPE!
Tes muffins sont en tout cas délicieux, je n’en avais jamais fait avec du streusel, et c’est une très bonne idée.
Je les ai faits au beurre, parce que j’aime ça, et aussi parce que je n’ai pas de crème de soja. Et avec des Williams aussi, des bonnes données par ma Maman, c’était délicieux.
Ces muffins excellents étaient parfaits pour célébrer le coup d’envoi (enfin!) du remontage des meubles ce week-end!

Vanessa a dit…

Si ton rêve avait pu se réaliser, je serais devenue une de tes clientes fidèles... le plus souvent pour un tea-time avant de repartir dans la ville pour découvrir des merveilles... mais aussi quelque fois seule à une table pour une de tes soupes avec une part de cake... et puis en espérant te prendre une minute ou deux pour profiter encore plus de tes belles paroles et des discussions que tu proposerais rien que par ta façon d'être...

j'aurais aimé, oui!

Blogally_sevy a dit…

eh bien je serais ta cliente la plus fidèle et j'avoue que moi aussi, j'adorerais ouvrir un petit salon comme ça
mais qui c'est ce que l'avenir nous réserve, et puis rêver, c'est beau, non ?

aurélie a dit…

Nous sommes en mars 2009 et je viens de découvrir ton blog.
Je ne sais pas ce qu'est devenu ce rêve... Quoiqu'il en soit, je viens de plonger dans ton univers que je trouve fort joli!
Que tu saches dessiner ou pas, que ton humeur soit à la cuisine ou pas, je ressens un énorme potentiel créatif et une extraordinaire sensibilité.
Merci pour cette échappée! (et les prochaines car, comme de nombreux visiteurs de 'La Bouche Pleine', je risque de devenir une TFL : Très Fidèle Lectrice)

Aurélie

nata a dit…

Je veux y venir dans ton salon de thé, je sortirais du ciné, j'aurais des livres plein les sacs, mon amoureux à am main (ah, glurps, il ne boit que du café) mes enfants dans le sillage et on dégusterait ton clafouti. Je poeux venir dans ton rêve, dis ??

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Je n'ai pas encore pris le temps de vous remercier de votre passage ici et tous vos petits mots réconfortants (tout autant que ceux sur le billet "Comment (ne pas) rater sa vie"). Ce rêve de salon de thé restera un fantasme, sans regrets. Cuisiner pour le plaisir et pour ceux que j'aime me satisfait pleinement.

Voyageuse a dit…

Et bien si un tel salon de thé existait près de chez moi, j'y serais probablement tous les jours!

En tout cas bravo pour le blog, j'adore le mini iPod, et toute la sélection de chansons, bravo!

Artsakountala a dit…

Je le partage, votre rêve.

Saperlipopote ! a dit…

et pour le rêve d'illustratrice ? la vraie vie c celle que l'on choisit, elle se construit chaque jour, pas après pas. les peurs que l'on a sont souvent des obstacles que l'on se met pour ne pas s'approcher trop de soi, cette inconnue si chouette à connaître.
ton pied te le dis...

Madmoizell'dju a dit…

bonjour!!
Eh bien écoute, je suis pâtissière, et devine quoi, je partage ton rêve!
J'ai toujours eu dans l'idée de créer un salon de thé, dans l'esprit de celui que tu aimerais créer aussi! ;)

En tout cas, je viens de découvrir ton blog et je vais tout de suite l'ajouter à mes favoris!! XD

A bientôt!

Lylou a dit…

Je pense qu'on porte tous des rêves en nous mais malheureusement la vie nous oblige souvent à ouvrir les yeux et ainsi on est confronté aux réalités de la vie.Moi aussi j'aurais aimé vendre de jolis gâteaux,faire un endroit chaleureux où les gens oublient leurs problèmes et ne pensent qu'à sourire.J'aurais voulu écrire des histoires aux enfants et faire de belles illustrations afin de rendre leurs nuits plus douces. Je n'ai malheureusement pas assez de talents pour ça.Je voulais même créer un atelier cuisine pas trop cher mais je n'ai pas assez de compétences et de gros sous. Maintenant je songe à créer une association, pour faire de la cuisine et de la pâtisserie tous les samedis matin. J'essaye autant que je peux de me rapprocher de mes rêves. Dommage que tu ne sois pas en région ile de France.

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Voyageuse : Moi aussi, j'irais tous les jours ;-)
Merci pour les chansons !

Artsakountala : On monte un salon de thé ensemble ? (on y passerait du B.B. ;-))

Saperlipopote : Pour être illustratrice, il faut déjà de solides bases en dessin, ce que je n'ai pas. Mais j'aime bien rêver.

Madmoizell'dju : Si tu es à Paris et que tu crées ton salon de thé, je viendrai, c'est sûr !

Lylou : En fait, mon travail me plaît bien, j'adore la réflexion sur la langue en général.
Faire de la pâtisserie et du dessin des hobbies me convient tout à fait.
Mais JE SUIS EN ILE DE FRANCE !

Anonyme a dit…

J'avais un rêve, faire découvrir des jeunes créateurs français de vêtements d'enfants, c'est fait. On m'a dit "il faut avoir des rêves pour qu'ils se réalisent". Bonne chance...Mes premiers pas, créateurs

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Mes premiers pas : Merci pour ces encouragements. J'espère que votre rêve durera longtemps...

Anonyme a dit…

Ou en es tu de tes rêves ?j'aimerai bien m'assoir pres de la balance de l'épicier dans un bon fauteuil mangeant un strudel...
Je trouve ton blog superbe !
Sandrine

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Sandrine : Beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis ce billet... Une thèse bouclée, une longue période de chômage (et de doute), un CDD décroché dans mon domaine de prédilection, puis un second dans la foulée... J'espère de tout coeur pouvoir continuer dans ce domaine...
Finalement, j'aime bien que ce rêve de salon de thé reste un rêve... Je ne suis pas du tout sûre que ça me plairait en vrai : j'ai grandi dans le milieu de la restauration, donc j'ai conscience des inconvénients que comporte la gestion d'un commerce... En tout cas, ce n'est pas à l'ordre du jour...
Merci pour ta visite !

Carine Cilia a dit…

Bonjour,

Je me permets d'utiliser les commentaires pour prendre contact avec vous.

Event International, l’agence pour laquelle je travaille, est une agence de communication globale hors-media (événements, RP, web) spécialisée dans la gastronomie et l’alimentaire. Nous organisons notamment le Salon du Chocolat de Paris ainsi que toutes les éditions internationales, et nous assurons depuis 15 ans la communication du groupe Kraft Foods France : Carte Noire, Tassimo, Jacques Vabre, Côte d’Or, Suchard, Milka, etc.

Dans le cadre de notre activité, nous nous intéressons fortement aux blogs et à la communication web.
Nous avons été séduits par votre blog et nous sommes très intéressés par la mise en place de partenariats (lots à gagner en échange de visibilité par exemple), à l’occasion de certains de nos événements et lancements de produits.
Seriez-vous intéressé par ce genre d’opérations ?

N’hésitez pas à m’envoyer vos coordonnées afin qu’on vous informe régulièrement de nos nouveautés.
Je reste à votre disposition pour tout complément d’informations.

Je vous remercie par avance,

Cordialement,


Carine Cilia
Responsable du Community Management
Event International, 70, rue de la Tour – 75016 Paris
01 45 03 80 51
ccilia@eventinternational.com