vendredi 5 octobre 2007

L'osso buco de la discorde



Cette semaine, parmi mes voisins de bibliothèque, il y avait un monsieur qui, tête baissée (mais tête baissée seulement), ressemblait comme deux gouttes d'eau à Michel Cymes. Je l'ai regardé... pendant des heures (soupir).

Cette semaine, à la bibliothèque toujours, je n'ai pas eu de chance avec mes voisins de droite. J'ai supporté successivement un vieux Japonais qui ne s'était lavé, ni lui, ni ses vêtements, depuis plusieurs jours au moins, puis une Coréenne qui avait vidé son flacon de parfum sur elle. Joie. (Ah ! et puis, j'ai eu des voisins de gauche qui tapaient sur leur clavier comme des bourrins. Re-joie)

Cette semaine, j'ai aperçu dans la rue une jeune femme en bottes qui n'avait sous son imper qu'une simple culotte.

Cette semaine, j'ai été accostée par un inconnu qui voulait : (1) prendre un verre avec moi, (2) me demander mon numéro de téléphone, (3) et plus, si j'ai bien compris. Devant mon refus, il m'a demandé : "Vous n'aimez pas l'amour ?"

Cette semaine, je me suis rendue à l'autre bout de Paris pour me faire humilier par une c...asse de conseillère parce que je n'avais pas de "projet professionnel" (sic).

Cette semaine, à Tang Frères, j'ai fait semblant de ne pas comprendre le chinois (je sais, c'est pas bien, mais ça m'amuse... ;-)).

Cette semaine, j'ai brillé auprès de mon cher et tendre par cette simple phrase : "Tiens, Crespo, il s'est coupé les cheveux, non ?" (explication : il était scié (1) que je connaisse Hernan Crespo, un footballeur argentin, et (2) que je me souvienne de son ancienne coiffure)

Cette semaine, j'ai vu les préparatifs pour la Nuit Blanche se monter tout doucement sur l'esplanade de la BNF.
Cela m'a rappelé la première édition de la Nuit Blanche, il y a cinq ans : j'avais mon tout premier rendez-vous galant avec mon poulet, et Bertrand (re-soupir) se faisait poignarder à l'Hôtel de Ville.
L'année suivante, pour la 2ème édition, mon poulet et moi n'étions pas à Paris, mais à Florence : après avoir promis de partager avec moi une bistecca alla fiorentina chez Mario, il me trahissait, une fois sur place, avec un osso buco...

Osso buco à la milanaise (très très lointainement inspiré de La Cuillère d'Argent)



pour 2-3 personnes

2 grosses tranches de jarret de veau
3 carottes
1 branche de céleri
1 oignon
40 cl de bouillon de poule
20 cl de vin blanc sec
2 c.s. de purée de tomates
40 g de beurre
sel, poivre, farine

zeste d'1 citron non traité
1 gousse d'ail (dégermée)
2 c.s. de persil plat haché

Couper l'oignon, le céleri et les carottes en petits morceaux.
Les faire revenir quelques minutes dans 20 g de beurre, puis réserver.
Chauffer le reste de beurre dans la sauteuse, et faire dorer les tranches de jarret préalablement farinées.
Verser le vin et laisser réduire.
Ajouter les légumes, le bouillon, la purée de tomates, mélanger un peu le tout, et laisser mijoter à feu doux et à couvert pendant au moins deux heures.
Avant de servir, préparer la gremolata : hacher le zeste de citron, l'ail et mélanger avec le persil.
Accompagner l'osso buco d'un peu de gremolata.

J'aurais pu servir cet osso buco avec un risotto, mais comme j'avais un reste de riz basmati, c'était aussi bien, surtout quand on mélange le riz avec la sauce, c'est TROP TROP MIAM ! D'ailleurs, il faut que je vous avoue une chose : la viande (bien que succulente) est juste un prétexte ; ce qui m'intéresse, c'est d'avoir une bonne sauce à mélanger avec le riz... C'est pour ça que j'adore la blanquette de veau...

******

Cette semaine, j'ai aussi appris que La Sieste allait bientôt arrêter d'alimenter son blog pour de longs mois (au moins). Et ça, c'est un vrai drame. Je suis effondrée (Natalia, si tu arrêtais, toi aussi, ce serait le coup de grâce...).

14 commentaires:

loukoum°°° a dit…

Et ben, quelle semaine!
Moi j'ai simplement passé la mienne à chercher un nouvel appart et ouf! c'est fini, on a trouvé aujourd'hui... maintenant je suis dans les cartons

patatafrita a dit…

d'accord avec toi pour le blog de la sieste, c'est un vrai drame, c'est un de mes blogs préférés, je suis dèg', son blog me mettait vraiment du baume au coeur... :(

Natalia a dit…

MIAM ! Le riz à la sauce, y a rien de meilleur, je pourrais en manger à tous les repas, s'il n'y avait pas aussi la pasta...
Dans une bibliothèque (comme dans l'espace IDzen des TGV, d'ailleurs), on devrait exiger que les gens soient non seulement silencieux, mais inodores. C'est bien la moindre des choses...

Hilda a dit…

Eh ben, quel semaine, mais franchement, je dois dire que j'adore lire tes billets... =)

marion a dit…

j'adooooooooooore l'anecdote de chez Tang :))))))) quelle crise de rire !!!
J'en connais une autre qui fait du riz, sans sauce parcequ'elle assume son addiction au riz :op

sab a dit…

toi tu es trop top de faire celle qui ne comprend pas le chinois!!!remarque cela me rappelle quand j'étais jeune je me suis fait passée pour une anglaise en boite avec deux mecs et deux jours plus tard j'allais achetre un aspirateur avec ma mère chez darty et là le venduer était l'un des mecs!!!!!!je te dis pa sla honte!!!!je me suis fait gaulée!!!relarques il avait le sens de l(humour car on en a bien ri!!!!
bon en tous cas ton plat je le dévore

bergeou a dit…

Ta semaine n'avait pas l'air toute rose mais elle finit sur une jolie note italienne !

Dorian a dit…

Cette semaine je ne sais pas... mais si je te suivais toute la semaine prochaine... moi en tout cas je sens que je passerai une bonne semaine !

lena sous le figuier a dit…

Une semaine affreuse, mais racontée comme tu le fais, c'est trop drôle...
Quel perfide ton poulet, mais pas bête! vous aurez partager...

laurence sap a dit…

le principal, c'est que TOI tu n'arrête pas ton blog !(pour moi en tout cas)

aurélie a dit…

Ben moi, si je fais le bilan des derniers jours, ça donne : j'ai été privée d'internet, j'ai dit adieu à mon four (et du coup, j'ai jeté une brioche crue) et je me suis chopé une bonne crève ! La totale :)
Tu sais que je suis jamais contre un échange de muffins (ou autre) avec toi, juste qu'en ce moment je suis un peu dans le jus. Mais promis, très très très vite, je te fais signe !
Plein de bisous

aurélie a dit…

J'allais oublier : sublime ton osso-buco !

clairel a dit…

Ca a l'aor tres bon, j'adore les plats mijotés...

noé a dit…

mmmmmhhhh un mix de votre recette et de celle de Patoumi confié aux papates habiles de mon cher et tendre... appartement embaumé toute la soirée, verdict ce soir, mais je ne suis pas du TOUT inquiète!