jeudi 28 février 2008

Un an après : les macarons en images (pour venir à bout du mythe)



Question :
Que fait un thésard de 5ème année (âge canonique pour un thésard) qui n'arrive pas à écrire sa p..... de thèse et ne sait plus quoi faire ?
A) Il se pend.
B) Il arrête sa thèse.
C) Il ouvre un blog de cuisine.

Le 28 février 2007, j'ai opté pour la solution C (ce jour-là, après avoir publié mon tout premier billet et passé l'après-midi à écrire fébrilement les billets suivants, j'ai préparé en vitesse deux sandwiches, emballé quelques tranches de fondant au citron, et je suis allée retrouver mon poulet au parc de la Villette : nous allions voir Regina Spektor au Trabendo. Je me sentais comme une gamine qui a fait un mauvais coup. Avec une furieuse envie de tout avouer, mais aussi la crainte d'être réprimandée... Ce n'est qu'au bout de quatre mois que j'ai fini par révéler mon secret).

Un an après, je ne suis toujours pas docteur, et je ne sais toujours pas faire grand chose d'utile dans la vie (du genre : apprendre un vrai métier, conduire une voiture, poser du parquet, sauver des vies), MAIS j'ai appris des tas de nouvelles recettes, j'ai élargi mon champ culinaire, je me suis fait plein de nouvelles copines...
Et puis dernièrement, grâce à deux d'entre elles, j'ai redécouvert quelque chose que je savais mais que j'avais plus ou moins oublié : on n'apprend jamais autant qu'en enseignant (ce ne sont pas eux qui me contrediront). En macaronnant avec elles, j'ai mieux compris certaines choses. Et, plus important encore, j'ai redécouvert le plaisir de transmettre.
Alors voilà, j'ai eu envie de recommencer ici (d'autant que savoir faire des macarons, c'est bien plus intéressant que de savoir dépiauter une phrase).

******

Faire des macarons, c'est possible même si :
- on a une petite cuisine,
- on n'a pas de "vrai" four,
- on n'a pas de thermosonde,
- on n'a pas de Kitchen Aid (ni même de batteur électrique),
- on a une balance plus qu'approximative,
- on ne pèse jamais ses blancs d'oeufs.

La preuve en images :

MACARONS PARISIENS : recette de base (de Marina, toujours)
pour une trentaine de macarons de 3-4 cm de diamètre

3 blancs d'oeufs (environ 120 g)
125 g d'amandes en poudre
220 g de sucre glace
30 g de sucre en poudre
colorant alimentaire (en poudre ou liquide, ici : du violet, en poudre), facultatif
un pincée de sel et quelques gouttes de jus de citron

Mixer (pas fait ici : il me manque le matériel approprié ; du coup, les macarons sont moins lisses) et tamiser les amandes en poudre et le sucre glace (en plaquant le dos d'une cuillère contre la passoire).



Faire tiédir les blancs 10 secondes au micro-ondes à puissance minimale (ça évite de les préparer plusieurs jours avant).
Les monter en neige avec un peu de sel et de jus de citron (au batteur électrique, ou à la main ça marche très bien aussi).
Quand le fouet commence à laisser des marques, ajouter le sucre en poudre en fouettant à vitesse maximale.



Ajouter une pointe de couteau (ou quelques gouttes) de colorant (la quantité dépend de la coloration désirée ; commencer par de toutes petites quantités et ajuster au fur et à mesure ; il faut savoir que le macaron une fois cuit est un peu plus clair ; par ailleurs, le colorant en poudre est plus puissant que le colorant liquide).



Remettre un coup de fouet pour bien incorporer le colorant.
Précision : Pourquoi mettre le colorant avant les poudres ? Parce que j'ai remarqué que le résultat était plus homogène que si on l'incorpore à la fin.



Incorporer progressivement et délicatement les poudres avec une spatule en silicone en faisant attention de ne pas casser les blancs (je ne connais pas le bon geste technique, mais personnellement j'enrobe les poudres dans les blancs en neige, d'un mouvement circulaire).



Le mélange doit être lisse et brillant (enfin, plus ou moins lisse, selon qu'on a pu mixer ou non les poudres).



Remplir une poche à douille (ou une seringue).
Pour ce faire, tordre et enfoncer le bas de la poche dans le creux de la douille, poser la poche dans un grand verre pour la faire tenir, et verser la pâte dans la poche.



Refermer la poche.
Dresser les macarons sur une (ou des) plaque(s) recouverte(s) de papier sulfurisé, en les espaçant de 3 cm environ (là non plus, je ne connais pas le geste correct, mais je procède de la façon suivante : je tiens la douille verticalement quasiment contre la plaque et je presse la poche sans bouger la douille : la pâte s'étale alors uniformément autour).
Les macarons doivent normalement s'étaler. S'il reste une pointe sur le dessus, c'est que la pâte est trop épaisse.
Laisser croûter (reposer) au moins 1 heure (dans une atmosphère de préférence pas trop humide).



Préchauffer le four à 140-150 °C.
Enfourner la (ou les) plaque(s) de macarons (tout compte fait, il n'est pas nécessaire de superposer plusieurs plaques).
Laisser cuire environ 25 minutes à 140 °C, ou 15 minutes à 150 °C (vous choisissez la combinaison qui vous convient le mieux). Au bout de 5-6 minutes, la collerette doit commencer à se former (et là, vous voyez si vous êtes un génie, ou un bon à rien. Non, je rigole ;-)).

A la sortie du four, poser le papier sulfurisé sur un plan de travail humidifié (avec un vaporisateur ou à la main).
Laisser 30 secondes-1 minute, puis retirer les macarons, qui doivent normalement se décoller tout seuls s'ils sont bien cuits en-dessous. S'ils résistent, retirer très très délicatement le papier sulfurisé ou bien attendre encore un peu. Surtout ne pas forcer, parce que ça peut tout faire rater.
Les poser sur le côté bombé afin que la base puisse sécher.



Ranger les macarons deux par deux en fonction de la taille et les assembler en les collant avec le fourrage (ici : gelée de cassis, sinon ganache, crème, confiture, etc).



Une fois les macarons garnis, les mettre au réfrigérateur jusqu'au lendemain (à plat, le temps que la garniture se fige et que les macarons se "fixent" bien).



Attendre au moins un jour avant de les déguster.
Les macarons sont meilleurs au bout de 2-3 jours... Ils se conservent une bonne semaine au réfrigérateur, mais on peut aussi les congeler (pour les décongeler, les laisser à température ambiante, disons au moins une heure...?).

******

Pour des macarons au cassis :

300 g de cassis surgelé
70 g de sucre en poudre
un peu moins d'1/4 c.c. d'agar agar

Préparer la gelée de cassis pendant le croûtage :
Mettre le cassis encore surgelé dans une petite casserole, ajouter le sucre et chauffer à feu doux.
Mixer.
Ajouter l'agar agar et porter à ébullition tout en remuant (attention aux projections !).
Laisser refroidir.
Garnir les coques avec.



******

Remarques

- La méthode employée ici est la "méthode Gerbet", c'est-à-dire sans sucre cuit. Ce que je dis ici vaut donc pour cette méthode. Pour les macarons à la meringue italienne (qui nécessitent l'usage d'une thermosonde), je vous conseille d'aller voir ; moi je n'y connais rien.

- Le manque de matériel n'est pas un obstacle. Le batteur électrique peut être remplacé par de l'huile de coude, la poche par une seringue à douille, voire une simple cuillère, la plaque à pâtisserie par toute surface plane allant au four (plat à pizza - c'est mon cas -, moule à tarte, moule à manqué, etc.).
On peut également se passer de colorant : les macarons blancs, c'est très beau aussi.

- Les macarons tolèrent une certaine approximation, notamment dans le pesage des ingrédients. Ma balance n'est pas précise du tout (en-deçà de 5 g, elle n'est pas fiable), mais ce n'est pas un problème.

- Comme l'a dit Aurélie, "le plus délicat, c'est la cuisson". On tâtonne beaucoup avant de trouver la bonne combinaison durée - thermostat : il faut que les macarons soient bien cuits en-dessous, mais sans trop brunir. Pour cela, il est important de bien connaître son four.

- Les ingrédients importants de la réussite sont, à mon avis : des blancs d'oeufs légèrement tiédis, un croûtage suffisamment long dans un endroit sec, et une bonne maîtrise de son four. Cette fois-ci, je n'ai eu aucune craquelure, aucun raté.

- Pour ceux qui hésiteraient encore, il y a aussi cette leçon en vidéo, qui est très bien.

- Pour finir, un clin d'oeil aux plus beaux macarons du monde. C'est à cause d'eux que j'ai déboulé à mon tour dans la culinosphère...

84 commentaires:

Natalia a dit…

Hé, hé, je suis donc la première à te souhaiter un joyeux bloganniversaire, Mingou la reine du macaron ! J'en profite pour te dire une fois de plus que La Bouche pleine est un pur bonheur. Ces macarons cassis, oh là là, miam miam et remiam : il va falloir que tu m'inities, et pour cela je suis prête à faire la BnF buissonnière ! Bises.

diane a dit…

Coucou
Moi aussi j'ai ouvert mon blog pour me sortir un peu la tête de l'enfermement intellectuel (2ème année de thèse). Quant on voit ton blog, on se dit que c'est plutôt une très bonne idée que tu as eu.

loukoum°°° a dit…

Bon BlogAnniversaire!
Ah, quelle bonne idée tu as eu de créer ton blog... c'est toujours avec plaisir que je viens ici... et j'aime tout chez toi... les mots, les photos, l'ambiance, les recettes, la musique...

Merci et continue encore... :)

7 a dit…

Ils sont juste magnifiques ! Et les photos toujours aussi belles !

Cette expérience prouve une chose : la thèse fait naitre des talents insoupçonnés...Rien que pour cela cela valait le coup (bon j'espère quand même que cela valait le coup aussi pour d'autres choses ... Le plaisir intellectuel par exemple !!).

Quand je pense que Valrhona m'a traumatisé avec la technique oeufs pesés + thermosonde ... Arrh .. J'aurais mieux fait de venir prendre des cours chez la mangue !

Bravo en tout cas.

Gracianne a dit…

Joyeux Bloganniversaire jeune fille. Je me souviendrai toujours du jour ou tu m'as appelee pour me proposer de m'apporter des macarons au boulot, les jolis, avec le petit coeur en sucre rouge dessus. Et si bons! Quand je pense que tu es devenue prof de macarons depuis :)
Ce billet est parfait pour les novices en macarons, il faudrait vraiment que je m'y mette.

Eleonora a dit…

Merci beaucoup la Mangue, tu me redonnes espoir pour les macarons.
Par contre il fait humide chez moi... Bonne journée et bon courage.

Sophie a dit…

Joyeux blog'anniversaire ! Tu as si bien fait de te lancer. Vive la thèse ;-) ! Je me régale à chaque visite chez toi. Merci.

Néo a dit…

Joyeux Bloganniversaire!!!

C'est dingue, je te suis, depuis longtemps, et j'aurais parié, que cela faisait plus d'un an !!!

Je suis toujours disponible, pour notre rencontre de poudre, tiens moi au courant ;)

Je suis très heureuse de se post, car je pense que je vais m'y remettre!

Mil merci... pour ce blog, et ce partage

bergeou a dit…

Happy blog birthday la mangue ! Quelle bonne idée tu as eu de créer ce blog, c'est toujours un plaisir de venir ici.

Flo a dit…

Quand on vient sur ton blog, c'est comme ouvrir un ouvrage que l'on apprécie, on se cale bien dans son siège et on déguste :-) Joyeux bloganniversaire ! Continue de nous charmer :-)

Grand Chef a dit…

Allez, courage. Toutes les bonnes choses ont une fin! (je parle de la thèse)

Si un jour je macaronne, ce sera grâce à toi, et il se peut même que je les fasse à la fève tonka ;op

Flo Bretzel a dit…

Excellente idée que tu as eu d'ouvrir ce blog il y a un an tout pile. Alles Gute zum Geburtstag. Je ne me suis pas lancée dans les macarons mais ça ne saurait tarder. Il faut juste que je me fournisse en colorant alimentaire sur Munich. Bonne journée!

Vanessa a dit…

Et moi qui n'ai jamais osé m'y mettre, je sens que je vais tenté... j'ai très envie de savoir les faire et cette méthode a l'air bien plus simple. Merci pour ce billet bien détaillé.

Claire a dit…

Joyeux blog anniversaire à toi !
Merci pour ce beau billet détaillé et pour ces superbes macarons. Par contre, je me pose une question à chaque fois que je lis "mettre les macarons au frigo" : je le fais à chaque fois, mais ça les ramolli plus qu'autre chose... chez toi aussi ?

Rosa's Yummy Yums a dit…

Un très joyeux bloganniversaire! Ton blog est super et j'adore son côté un peu "décalé" et très personnel!

Tu me donnes envie de tenter l'expérience car je n'ai ni thermosonde, ni Kitchen Aid (sniff), ni grande cuisine, ni four ultra professionnel... Merci de me donner du courage!

Bises,

Rosa

auré a dit…

Tes macarons sont superbes, quelle couleur! Très bon blogversaire!

Soso a dit…

JOyeux anniversaire à ton blog , j'ajoute que tes photos sont magnifiques, quand à la réalisation des macarons, j'ajoute également qu'avec les blancs d'oeufs tout neufs glacés, ça marche aussi, à 180 º ça marche aussi , 4 plaques cuites en même temps aussi , et les macarons se décollent sans humidifier aussi....bref, je suis d'accord avec toi :-), même si je suis fan des macarons à la meringue italienne .

mayacook a dit…

Sublime!!! Voilà de quoi te donner du courage!

Liliy Gnocchi a dit…

Joyeux blogversaire! Je suis vraiment ravie que tu aies choisi la solution C! Je ne crois pas que ça aide à faire avancer une thèse plus vite (en tout cas dans mon cas, c'est plutôt le contraire), mais ça permet d'y survivre! C'est l'essentiel...
Elle est géniale, ton explication des macarons en images! La poudre d'amandes a l'air vraiment très fine, ce n'est pas du tout ce qui se vend ici en Suisse sous la même appellation... Ta version cassis est superbe! Je te propose un deal: on fait atelier macarons le matin et atelier pâtes fraîches l'après-midi - quand est-ce qu'on commence? ;)

crevette a dit…

Ils ont l'air terribles ces macarrons. Je veux goûter !!! En plus au cassis, mon parfum préféré !! Quand au plaisir de transmettre, j'espère tellement que tu as raison. Je te dirai ça à la rentrée si tout va bien. ;-) Biz

Hilde a dit…

Joyeux blog'anniversaire! Moi, c'était hier!
Tes macarons sont magnifiques!

linece26 a dit…

Joyeux anniversaire ! Cela fait qq mois q j visite ton blog, il est très sympa. Moi aussi je suis fan de macarons. Pour noël, mon chéri m'a offert un cours à l'atelier des sens, c'était super.
Depuis, j'en ai refait au chocolat mais il étaient un peu craquelés (surtout la 1ère fournée. peux tu me donner des conseils ?
Ce week end, je me lance dans les cafés.
Féliciatations pr ton blog.
bye.

~marion~ a dit…

Pour l'instant mes 3 tentatives sont tombées à l'eau, tout raplapla qu'ils étaient mes macarons ! Quand je vois ce tutoriel absolument divin je suis bluffée et encore plus motivée pour recommencer !!! Merci ;-)

Mavielle a dit…

Très bon bloganniversaire la Mangue, et puis j'espère te le souhaiter encore l'an prochain! Tes macarons sont de purs merveilles, pour le moment je n'en suis qu'à un seul essai, tout raté d'ailleurs, tu me motives! Bonne soirée

b comme bon a dit…

Moi je pense que tu devrais faire un doctorat en macarons au cassis… je t'attriburais une mention "très bon" ! Docteur en macaron ça le fait non…

fofil a dit…

trés bon bloganniversaire!! toutes mes felicitations pour ces superbes macarons! ils sont parfaits et j'adore la couleur!!bravo!bravo!!

gourmeline a dit…

Hourra pour cette leçon. C'est la première fois où je comprends enfin comment on fait des macarons et où je sens le courage de m'y mettre . Peut-etre ce we ? En tout cas c'est super, merci beaucoup !

patoumi a dit…

Se pendre ça fait très mal.
Il vaut mieux faire des macarons.
Surtout des jolis comme ça.
Longue vie à toi et à La bouche pleine!

chimère a dit…

Je suis une fidèle lectrice depuis plusieurs mois de ton blog, je te félicite pour cet anniversaire :-) Pour moi, c'est une évasion dans un monde visuel fascinant. Je me régale de tes recettes en particulier celles des macarons ;-)
Il ne reste plus qu'à m'y mettre, tu m'as convaincu !

Merci Mingoumango.

verveinecitron a dit…

J'aime beaucoup venir sur ton blog (pas très original comme commentaire...) Je ne peux que me réjouir de sa création et te souhaiter un bon blog anniversaire et plein de jolis billets et de jolies recettes à nous faire encore partager. Bravo pour tes superbes macarons: en tant que "polytraumatisée" du macaron (plein d'essais, une semi-réussite), ta petite leçon m'a décomplexée. Peut-être un prochain essai?

Cendy la bidouille a dit…

Joyeux anniversaire donc! et surtout un grand merci à toi de m'avoir fait découvrir avec cet article Regina Spektor... un pur enchantement! et évidemment (c'est quand même pour cela qu'on est là!)félicitation pour ces très beaux macarons.

calliope a dit…

belles photos ! ça donne très envie. demain je débute les macarons.

Gloria a dit…

What's beautiful pictures and really beauty macarons!! Looks delicious.xxx Gloria

christine a dit…

snif snif pourquoi je n'y arrive pas moi? j'arrive pas à former la collerette, je ne sais pas pourquoi.. je suis jalouse! :-)les tiens sont magnifiques

Cécile a dit…

Tu viens de m'apprendre une chose (essentielle):jusqu'alors,je n'ai jamais mélangé mes colorants aux blancs d'oeufs et je n'étais que rarement satisfaite des couleurs obtenues (trop ternes à mon goût) , malgré les divers essais et "bidouillages"(je l'avoue, en cuisine, je "bidouille" parfois, honte sur moi!!).
Par contre, je n'ai fait qu'un seul essai avec l'agar-agar (pour une gelée semblable à la tienne): la cata!!J'avais pourtant suivi les indications données...
J'espère que ce blog t'apportera encore beaucoup, de mon côté,je trouve sa lecture à la fois apaisante et stimulante (si, c'est possible)...
Bonne continuation!

marion - il en faut peu pour ... a dit…

j'arrive tard pour l'anniverblog, mais je suis ravie d'avoir découvert ton petit monde et c'est toujours un plaisir de venir te voir !
Tu as tellement bien fait de l'ouvrir ce blog :)
Pour illustrer tes propos, je citerai Richard Bach "apprendre, c'est découvrir que tu sais déjà, faire c'est démontrer que tu le sais, enseigner c'est rappeler aux autres qu'ils savent aussi bien que toi" :)

Sha a dit…

Merci à Lilo alors !!! Bon blog anniversaire 2 jours en retard.
Je crois qu'il va me falloir trouver des colorants en poudre ! Et surtout réussir mes macarons aussi bien que toi avec mon four !

Miechambo a dit…

Je découvre ton blog et ces magnifiques macarons. Ca parait tellement simple quand on lit les explications mais .... mais ..... je n'ai pas encore réussi à en faire des corrects. Un peu découragée je n'ai plus essayé mais l'idée est toujours planquée quelquepart dans ma tête et ressort de temps en temps. Je vais peut-être m'y remettre avec ta recette.
Amitiés
Michèle

stef a dit…

l'option d'ouvrir un blog est selon moi préférable à la pendaison et surtout moins douloureuse!!!!! joyeux bloganniversaire!!!!
la couleur de tes macarons est sublime!!! tu me donnes envie d'essayer.

la môme poison a dit…

bien contente que tu aies préféré la solution C, ce blog m'a l'air... alléchant ! dommage qu'il m'ait fallu 1 an pour le découvrir... mais il y a 1 an j'étais comme qui dirait occupée ! bel annivesaire et très bonne continuation !

Cathétoiles a dit…

Un beau billet pour ton bloganniversaire. Tu achèves de me convaincre à me lancer dans le macaronnage !

Lilo a dit…

Merci pour le compliment qui me va droit au coeur. Tes macarons sont vraiment classes, parfaits ! Tes explications permettent de montrer à quel point il faut s'appliquer, mais sans prise de tête. J'ai testé la méthode avec le sucre cuit dernièrement et elle réussit à chaque coup, sauf que, et là, c'est moyen : ils deviennent vite mous :( J'avais fait le billet dans la foulée sans attendre les 3 jours nécessaires à la maturation des macarons. Du coup, je me rabats sur la méthode Gerbet, plus simple et surtout meilleure dans le temps. Bon anniversaire, continues à nous enchanter avec tes recettes originales :)

Mingoumango (La Mangue) a dit…

A TOUS : C'est moi QUI VOUS REMERCIE ! Parce que sans lecteur, il n'y aurait pas de blog, tout simplement.
Je suis touchée par l'abondance des commentaires, et surtout par le fait que certains se manifestent pour la première fois (si vous ne laissez pas de trace, je ne sais pas que vous me lisez... Alors que là, je fais des découvertes !).

Natalia : C'est quand tu veux ! Je suis dispo. Tu sais où me trouver ;-)

Diane : Bon courage alors ! A mon avis, le blog te fera le plus grand bien.

Loukoum°°° : Je te retourne le compliment. Et merci pour ton accueil, qui m'a bien encouragée.

7 : Ah oui, rien que pour cela, la thèse valait le coup ;-)
Il me semble que tu les réussis très bien, les macarons... où est le problème ?

Gracianne : Je serai toujours prête à te faire goûter les produits de mes expériences macaronnesques. Je voulais aussi te dire un grand merci pour m'avoir si bien accueillie dès le début.

Eleonora : J'espère que ça marchera malgré l'humidité. Tiens-moi au courant.

Sophie : Je ne laisse pas souvent de commentaires, mais sache que je me régale aussi chez toi ! C'est moi.

Néo : Eh oui, ça ne fait qu'un an. Pourtant, j'ai du mal à me souvenir de l'avant-blog...

Bergeou : Une bonne idée, oui, parce que ça me change les idées... J'espère que tu trouveras autant de plaisir à venir ici que moi à faire ce blog.

Flo : Ca, c'est un merveilleux compliment, merci. Je lis tous tes billets, mais comme chez beaucoup d'autres, je commente de moins en moins (à mon grand regret)...

Grand Chef : Tes encouragements font toujours plaisir.
Et puis, les macarons, ce n'est pas surfait du tout ;-)

Flo Bretzel : Eh bien, tiens-moi au courant de tes essais quand tu auras tout ce qu'il faut.

Vanessa : Tu peux te lancer, cette méthode n'est vraiment pas difficile. Il faut faire les choses calmement, sans stresser.

Claire : Oui, ça les ramollit, mais c'est un peu le but parce que sinon, ils sont un peu durs et ils collent aux dents. On peut éventuellement les laisser à température ambiante s'il ne fait pas trop chaud dans la cuisine.

Rosa : Ayant vu ce que tu sais faire, je suis sûre que tu peux y arriver les doigts dans le nez ;-)

Auré : Merci !

Soso : J'ai l'impression qu'avec la meringue italienne, c'est moins aléatoire...

Mayacook : Oui, depuis un an, ce blog me permet de m'aérer la tête, ça fait du bien...

Liliy Gnocchi : Comme tu le dis si bien, il permet de survivre. Les autres thésards confirmeront...
Je suis partante pour l'échange !

Crevette : J'avais oublié que c'était ton parfum préféré... Evidemment que tu peux goûter...

Hilde : Eh bien joyeux bloganniversaire alors ! (avec un peu de retard)

Linece26 : Je crois que les craquelures sont dues à la présence d'eau (mais c'est à vérifier !). C'est pour cela que j'utilise de préférence les colorants en poudre.

~Marion~ : J'espère que ça marchera la prochaine fois. Tiens-moi au courant.

Mavielle : L'an prochain... on verra, c'est encore loin.
J'espère que tu te lanceras à nouveau, avec succès !

B comme Bon : Je crois que j'aurais fini mon doctorat plus vite si j'avais travaillé sur les macarons ;-)

Fofil : Merci. C'est la première fois que j'ai zéro déchet, et ça c'est trop génial.

Gourmeline : Alors... as-tu macaronné ce week-end ?

Patoumi : Longue vie à l'alibi ! Si un jour tu changes d'avis sur les macarons, fais-moi signe ;-)

Chimère : C'est trop gentil...
Bon macarons alors !

Verveinecitron : Ah il ne faut pas laisser tomber. Si tu savais combien j'en ai raté avant d'arriver au résultat d'aujourd'hui...

Cendy la bidouille : Je suis ravie que tu apprécies Regina Spektor.

Calliope : Qu'est-ce que ça a donné...?

Gloria : Thank you so much ! I'm glad you like them.

Christine : Je ne sais pas, il faudrait que tu me dises comment tu procèdes...

Cécile : J'espère que ce billet te servira. Et merci pour tes visites.

Marion : Au risque de passer pour une inculte : c'est qui Richard Bach ? (si je demande à mon kiné, il saura me répondre...?) ;-)

Sha : Il n'y a pas de raison pour que tu n'y arrives pas.

Miechambo : Justement, le mot clé de la réussite est "persévérance". Courage !

Stef : Je ne saurais pas dire, je n'ai jamais essayé la pendaison... ;-)

La môme poison : Il n'est jamais trop tard...

Cathétoiles : C'est précisément le but de ce billet !

Lilo : Je suis ravie d'apprendre que tu reviens à la méthode Gerbet ! d'autant que les tiens sont absolument parfaits.

calliope a dit…

pour une première, je suis assez fière de moi. je les ai faits à la framboise (confiture maison), ils sont ressortis pastel, très jolis. mais certainement trop cuits. des progrès à faire. merci pour tes conseils

Miss Tiny a dit…

Me connaissant, je serais tentée de ne pas faire comme les autres et de dire que je n'aime pas les macarons, que les tiens ne sont pas beaux, que ton blog, je ne l'aime pas, que je ne te souhaite pas un joyeux bloganniv, etc... Mais mon humour a ses limites et je ne peux qu'être en extase devant ce billet qui met le macaron à portée de tous. Bravo donc pour ce cours magistral. Je te nomme docteur ès macaron. Elle est pô belle la vie?
Non, sérieux, j'adore ton blog mais je te l'ai déjà dit... j'aime aussi tellement ta musique que j'ai ouvert cette fenêtre dans un nouvel onglet de peur qu'elle se coupe... cette version de Army of Me est mortelle!!!!!!!!
Tu sais quoi, on a les même goûts en musique. Ca aussi je te l'avais déjà dit je crois, concernant Björk. Non, je suis bien sur ton blog. Je vais attendre que la chanson se termine... ou la playlist...
Fini.
Bizzzzz,
Alexandra

Aux becs sucrés salés a dit…

alors là, chapeau, ils sont magnifiques.

Tifenn a dit…

Merci. Tu me redonnes envie. Et ta modestie n'a d'égal que ton talent même sur les photos égoulinantes de macarons aussi belles. Et bonne anniversaire. C'est un mal pour un bien.

Stephanie (Philadelphie) a dit…

Que dire, qu'ajouter ???
Photos et macarons SUPERBES.
J'ADORE le fait que tu "de-sacralises" tout ca ; ca en a bien besoin !! Car les "cours" (surement chers...) donnes par certains chefs francais expliquant aux touristes americains qu'ils ne pourront, de toutes facons, JAMAIS reussir de macarons chez eux, ca va 5 minutes, je trouve...
:-(
Moi, je n'ai fait pour l'instant que la methode "meringue italienne" (je suis assez bien equipee, c'est pour ca !) mais, moi non plus, pas de double plaques pour la cuisson : je laisse les macarons refroidir (sur la plaque) et, s'ils sont bien cuits, ils se detachent effectivement sans probleme.
Merci, Petite Mangue, et gros bisous !
PS : Merci aussi de preciser que "crouter" veut TOUT SIMPLEMENT dire "reposer". C'est pourtant pas complique a expliquer, si ???
Ah, je m'enerve encore, tiens !!
;-P
Bisous !!

murielle a dit…

Très joyeux bloganniversaire et avec de telles compagnes de cuisine, les macarons ne pouvaient être que réussis!

Dorian a dit…

Et bien moi hier j'ai rencontré un thésard en troisième année qui finissait... tu y crois à ça... bon je sais c'est mesquin mais c'est juste que je n'arrive toujours pas à me lancer dans les macarons... d'ailleurs si un jour tu veux m'apprendre... j'ai pas déjà essayé ça moi ??? et après mon introduction je ne sais pas si tu... enfin en tout cas j'espère que dans un année nous aurons eu encore autant de belles recettes et d'étranges histoires que cette année ! Et peut-être une thèse...

Alhya a dit…

ça fait bien longtemps que je n'ai pas flané sur les blogs, ou alors discrètement, sans laisser de trace, mais je lisais ton précédent billet et je n'ai pu m'empêcher de réagir.. construire un chapitre de thèse... ce matin ça tombe pile dans mes préoccupations du moment... t'arrive-t-il de te demander si les chapitres entre eux forment un tout cohérent? moi, c'est le cas, en ce moment, du style grosse remise en cause comme on les a lorsque c'est presque fini et qu'on a soudain peur... enfin bref, je trouve que les billets culinaires sont infiniment plus simples à construire , et beaucoup plus réconfortants à lire que ma thèse ;o)) allez, je te vole un de ces sublimes macarons et te dis à bientôt, chère compère de galère!

Alhya a dit…

et très joyeux bloganniv, bien sûr !

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Calliope : Super, c'est une excellente nouvelle, même si je n'y suis pour rien :-)

Miss Tiny : Il me semble que nous n'habitons pas très loin l'une de l'autre...

Aux becs sucrés salés : Merci !

Tifenn : Comme je l'ai dit plus haut, c'était le but de ce billet !

Stephanie (Philadelphie) : Je ne sais pas quoi te dire d'autre que MERCI.

Murielle : Merci ! C'est très gentil de ta part.

Dorian : Un thésard en 3ème année qui finit, ce n'est sûrement pas en sciences humaines ;-)
Pour les macarons, c'est quand tu veux !

Alhya : Grosse remise en cause pour moi aussi, alors que j'écris toujours... Qu'est-ce que j'aurais aimé m'échapper quelques jours en Bretagne... Bon courage !

Frijoles a dit…

Et bien toutes mes félicitations et mille merci pour cette recette simplifiée. A coup sur c'est la tienne que je prendrais pour essayer un jour de faire des macarons (ce que je n'ai jamais osé au vu de la technique et des nombreux ustensiles nécessaires). Je prends note et j'adore la couleur violette!!!

Sandra Avital a dit…

même que j'aime pas trop les macarons.. mais le cassis, j'adoooooooooooore et j'adooooooooooore la couleur de tes macarons. S'pourrait bien qu'un d'ces 4 j'en fasse une version glacée!! Je suis ok avec toi sur tout, pas besoin de ci, de matériel tout ça.. mais en ce qui me concerne, je ne réussis que les macarons à la meringue italienne, la méthode gerbet, ça veut pas chez moi... mais je n'y ai jamais mis beaucoup du mien.. parfois, ça me saoule de faire quelque chose rien que pour les enfants (oups!)

C'est rien à faire a dit…

3 petits mois que j'ai rejoins la blogosphère, 3 petits mois que je me ballade sur le Net et vais de de blogs en blogs, de découvertes en découvertes.De l'humour,de l'esthétique,des bonnes choses. Suis comblée.Merci pour tes macarons, suis maintenant déshinibée et vais pouvoir me lancer. Tant pis pour mes dépenses en thermosonde, plaque, balance etc...

C'est rien à faire a dit…

Combien d'essais avant de les réussir les macarons?

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Frijoles : Non, cela ne nécessite pas tant de matériel que ça... J'espère que tes essais seront concluants.

Sandra Avital : Merci ! Oh oui, je suis curieuse de voir des macarons glacés au cassis, surtout que les derniers étaient magnifiques (j'avais essayé de te laisser un commentaire, et je crois qu'il n'est pas passé parce que j'ai dû être coupée au même moment). Finalement, je me demande si je vais vraiment me lancer dans la meringue italienne...

C'est rien à faire : C'est le but. Pas besoin de thermosonde (et je ne suis même pas sûre que la balance soit indispensable : un verre à mesure devrait suffire). Bon courage !
(Je les ratés au moins 3 fois avant de les réussir, alors...)

chiffonnette a dit…

Bonjour,
Moi qui hésitais à me lancer, me voilà encouragée et bien tentée de me lancer! Merci pour cette belle recette!

nuage de lait a dit…

Joyeux bloganniversaire!
tes macarons sont magnifiques et ta recette me plait beaucoup (je n'ai pas de thermo sonde) de plus mon défi pour cette année et de réaliser des macarons.... je n'ai pas encore commencé :((( mais peut être que avec ta recette ... je serais prête à m'y mettre.

matylda a dit…

salut !

je cherche une poche à douille réutilisable et de bonne qualité aurais-tu des conseils à me donner ?

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Chiffonnette : De rien. J'espère que ça marchera !

Nuage de lait : Merci ! Je me répète, mais c'est le but de ce billet ! :-)

Matylda : Euh... pas vraiment de conseil à te donner, je ne suis pas spécialiste des poches à douille... En ce qui me concerne, j'utilise une poche en tissu plastifié, donc réutilisable. Ca se nettoie très bien.
Le tout est d'avoir la douille lisse appropriée pour les macarons (8 cm de diamètre environ ; moi, j'en ai agrandi un avec des ciseaux).

labas a dit…

tu m'a vraiment donné envie de m'y mettre moi qui avait acheté exprès ma poche à douille sans oser me lancer!
je ferai une 1ère tournée de macarons prochainement grâce à tous tes détails, tes explications, c'est vraiment super!!!!!
les colorants alimentaires s'achètent au rayon "gateaux"? (type là où ya les vermicelles en chocolat....)?
bonne soirée et MERCI!

barbinou a dit…

Que de chemin parcouru depuis l'épisode 1 ! Je craque completement devant les patisserie de Michalak.

nana a dit…

moi je n'ai jamais encore osé! le courage revient après cette lecture, merci a toi

Camille a dit…

Bonjour, je viens de découvrir ton blog grâce à un lien, qui venait d'un lien, qui venait...bref.
Je suis séduite par tes textes, tes recettes, tes photos...tout est vraiment très sympa et je te souhaite une bonne continuation ds ce que tu fais!

Roz a dit…

Merci merci merci pour cette recette très claire, c'était mon 5eme essai de macarons et je viens de les réussir, yihaaa !
j'ai découvert votre blog par hasard et je ne manquerai pas de le consulter régulièrement.
merci encore!

Litchee a dit…

Ca a pas l'air d'etre du gateau, mais on va se lancer....

Estelle a dit…

Il faut un début à tout !
Il faut que je les fasse !
Merci pour la recette si bien expliquée ! =)

Estelle a dit…

Mais j'aurais voulue savoir si pour garnir les macarons, nous étions obligées de preparer la gelée de cassis?
Je peux la remplacer par de la confiture Bonne Maman?!

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Estelle : Il n'y a aucune obligation ! Tu peux fourrer tes macarons avec de la confiture. Le Nutella marche très bien aussi.
Tu n'es pas non plus obligée de mettre du colorant.
En fait, c'est une base, à partir de laquelle on peut tenter plein de choses.
Bon courage alors !

Simon a dit…

Salut,

D'abord félicitations pour ce blog magnifique...thésard en fin de thèses après un nombre d'années qu'il n'est décemment pas dicible, je développe également une obsesssion assez nette pour la dégustation et la fabrication de macarons.

Mon grand problème après plusieurs essais, consultations d'une mirifique bibliographie et moult blogs (quand on est thésard, on cherche...) reste clairement la cuisson

je fais avec meringue italienne. Mais je doute que cela change beaucoup à la recette, avec un bon batteur et un thermomètre c'est assez simple en fait.

La cuisson me laisse des macarons tout grêlés, la coque pas du tout lisse et sans la satanée collerette.

Selon vous, est-ce manque de croûtage? blancs pas assez vieux ou cuisson?
(je précise que "l'appareil" des macarons avaient une bonne tête)

Merci d'avance pour votre réponse!

Bonne route à vous

Simon

Dominique a dit…

Merci la mangue pour ce si beau blog et pour cette recette de macarons. Je n'ai même pas pensé à en chercher une car je me suis dit 'trop compliqué' et voilà que par hazard je trouve tes explications simples avec ces jolies photos!! Merci, je vais me lancer.

J'ai remarqué que tu dis ne pas avoir les gestes pour incorporer les blancs (au dessus de la photo macaronner). Tu semble très bien te débrouiller sans technique mais en cas, je vais essayer d'expliquer ce qu'on m'a appris:

Cuillère appuyée contre le bol, racles sur une distance d'environ un tiers de tour (ajuste suivant comment tu le sens). Ça soulève le mélange.
Lève la cuillère et rabats la au côté opposé du bol en entraînant un partie du mélange.
Fais un geste à travers le mélange comme si tu le coupais en deux. Répète ce mouvement, paralèle à la première 'coupe'.
Tourne le bol (trouve ton propre sens mais garde la même direction) et refais les gestes décrits jusqu'à ce que ce la quantité de ... que tu incorpores est mélangée et rajoutes la prochaine quantité.

Au début c'est lent et long. Moi j'ai trouvé ça frustrant puis petit à petit j'ai pris l'habitude et fait des gestes moins précis mais plus efficaces.

J'espère que ça te sera utile.

Oh, je compte tenter des macarons à la myrtille si je réussis mes essais... Crois-tu que je remplace simplement en gardant les quantités?

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Simon : Merci !
Si les macarons sont tout grêlés et pas lisses, c'est sûrement parce que la poudre d'amandes n'est pas assez fine. Il faut la tamiser et la mixer. Et le temps de croûtage est important : il vaut mieux laisser croûter trop longtemps que pas assez, à mon avis. Mais je confirme : le plus délicat, c'est la cuisson.
Bon courage et n'hésitez pas si vous avez d'autres questions.

Dominique : Merci !
D'après ta description, ma technique n'est pas très de ce qu'on t'a enseigné. Sauf que je ne suis pas toujours très patiente, donc j'incorpore un peu vite.
Je pense que pour la myrtille, tu peux garder les mêmes proportions. Tiens-moi au courant :-)

Ideoz a dit…

Bonjour,

Je m'appelle Sandrine Monllor et je suis la webmaster et l'éditeur d'un nouveau site nommé IDEOZ sur http://voyages.ideoz.fr

L'objectif du magazine IDEOZ est d'échanger autour de passions associées au Voyage (tourisme, cuisine, cinéma, livres, musiques, sociétés, histoire, modes de vie, sorties et loisirs...) qui nous lient et qui nous permettent de voyager et voir le monde autrement, mais aussi d'aider les internautes, par des articles et des conseils sur les forums, à mieux préparer leurs vacances et choisir les lieux les plus pertinents. Autant de fenêtres ouvertes sur le monde, de traits d'unions et d'occasions de découvertes et de rencontres... Ideoz essaie chaque jour de façonner un carrefour de passions et de fédérer des curieux et des amoureux des voyages sous toutes leurs formes...

En parcourant votre site, je pense que certains articles auraient tout à fait leur place sur notre site. J'aimerais savoir si vous seriez intéressé(e) par l'idée de publier et de participer à notre site ou s'il serait possible de les publier sur Ideoz...? Vous pourriez le faire personnellement sous un compte dédié ou nous pourrions le faire avec votre accord. Evidemment, cela se ferait dans le strict respect des droits d'auteur avec une mention en lien des sources. Dans tous les cas, l'inscription est nécessaire aussi pour protéger vos données et elle peut se réaliser ici en quelques secondes : http://voyages.ideoz.fr/a-propos/?instance=tml-main&action=register.


Sinon, peut-être auriez-vous envie de partager vos connaissances avec les autres auteurs et visiteurs par commentaires?

Chaque contribution apportée est essentielle. La démarche n'est donc pas commerciale, les contenus restent toujours votre propriété et ne sont jamais revendus ou cédés ; Ideoz contribue juste à les faire découvrir au public qui apprécie le magazine, tout en lui permettant de découvrir votre site par un lien, une bannière ou une biographie...

Certes, IDEOZ est loin d'être parfait après quelques semaines d'existence ; son trafic est cependant croissant (10000 ce mois-ci contre 7000 visiteurs uniques le mois dernier après 3 mois d'existence). Des petits concours ouverts aux participants qui offrent gracieusement leurs contenus les récompensent avec quelques lots. Le site est porté par un vrai désir de faire découvrir le monde et il pourrait être une vitrine pour faire connaître vos expériences aussi. Qu'en dîtes-vous?

A bientôt j'espère, en souhaitant que ce mail trouve une réponse positive.
Je me tiens à votre disposition pour tout renseignement.


S.M*

Tatieva a dit…

Quel magnifique pas à pas qui rend cet art délicieux des macarons presque facile ! Les photos sont absolument divines et gourmandes à souhait !
Dans mon petit univers, il y a aussi des macarons... accompagnés d'une Marie-Antoinette !
Bonne après-midi à toi,
Tatieva

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Tatieva : Merci à toi !
J'espère que cette leçon en images te donnera envie de t'y mettre aussi :-)

laetitia a dit…

Attendre au moins un jour avant de les déguster.
heu....si les miens sont comme ceux des photos ce sera mission impossible
et photographe en plus de thésarde?elles sont si belles ces photos...
bon si c'est si facile je crois qu'au lieu de ranger derrière mes 6 stroumpfs je vais me faire plaisir...
merci pour cette recette et ces photos

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Laetitia : J'espère qu'ils sont été réussis...
Thésarde, c'était dans une vie antérieure :-) Heureusement, tout ça est fini, je suis passée à autre chose...

fathema a dit…

coucou
tes macarons sont vraiment super jolis et je suis jalouse de ne pas en faire d'aussi beaux.
encore bravo

Maminette a dit…

Une amie m'a recommandé ce blog: bravo
moi aussi j'ai galéré a finir une thèse il y 27ans Je dois avouer que ke m'amuse plus en faisant mes blogs ou en inventant des recettes
bonne continuation!

Mingoumango (La Mangue) a dit…

fathema : Merci ! Le secret de la réussite des macarons, c'est la persévérance, il ne faut pas se décourager.

Maminette : Merci ! Oui, un blog, c'est nettement plus amusant qu'une thèse... Il n'y a pas de comparaison possible...

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je suis "Maman de Lilinours" et (comment je ne sais plus !) je viens de découvrir votre blog.
Qu'il est agréable, original et riche....
J'y reviendrai pour les dessins, les recettes, l'humour et aussi pour la musique.
Merci
Maman de Lilinours

MM a dit…

Maman de Lilinours : Bienvenue, et merci pour ce gentil message :-)