mardi 26 juin 2007

Transe sur Gettysburg et cake aux épices (et au thé au jasmin)




Trois jours que j'écoute Gettysburg en boucle, trois jours que ce morceau ne me quitte plus. Sa mélodie m'accompagne dans mes activités, mes pensées, mes rêveries, à la maison et partout dans mes pérégrinations parisiennes : le casque sur les oreilles, je l'écoute dans la rue, dans les couloirs du métro, dans le bus, dans le train qui m'amène à la fac, sur les quais de la Seine. Je suis comme envoûtée par son rythme obsédant... et le manque se fait vite sentir quand je n'ai plus cette musique dans les oreilles.
Mon poulet était plutôt surpris quand je lui ai dit que j'aimais ce morceau de musique électronique (soft) : d'après lui, ça ne me ressemble pas. Il dirait que seules les "voix de filles" (Björk, Regina Spektor, Emiliana Torrini, Cocorosie, Catpower, etc) trouvent grâce à mes yeux, mais c'est oublier que j'adore aussi les voix on ne peut plus masculines de Tom Waits, Gaëtan Roussel, Neil Hannon ou Johnny Cash.
Quoi qu'il en soit, j'aurais difficilement pu passer à côté de Ratatat : notre appartement baigne constamment dans la musique. Mon poulet, avide de découvertes musicales, est toujours à l'affût des dernières nouveautés et de tout ce qu'il ne connaît pas. C'est simple : il est à la fois mon conseiller, mon fournisseur ("dealer" dixit mon amie Crevette) et mon encyclopédie musicale pour tout ce qui est rock, pop, indé, chanson. Avec lui, je sais que je ne manquerai jamais de musique, de cette musique qui me transporte, me donne la chair de poule, me console ou me rend euphorique comme c'est le cas avec Gettysburg...

C'est en écoutant ce morceau de Ratatat que j'ai préparé ce cake au thé au jasmin. Après avoir goûté celui au thé earl grey de S. Aoki à la Table Nomade, j'étais restée sur une envie de cake parfumé au thé. Pour celui-ci, je me suis très librement inspirée d'une recette de cake écossais. J'ai laissé infuser les feuilles de thé dans du lait froid comme l'a fait Clea pour son gâteau Lumière aux poires.
Le résultat est un gâteau moelleux et très léger, malgré la présence de beurre. Le parfum du jasmin est très subtil, sans doute masqué par les épices, c'est pourquoi j'y ai ajouté un glaçage au thé. Mais je pense que l'on peut sans problème, ou plutôt qu'il faudrait, augmenter la dose de thé au jasmin pour un goût plus prononcé...

Cake aux épices (et au thé au jasmin)


(pour un moule à cake de 20 cm de longueur environ)

2 c.s. de thé au jasmin
5 cl de lait froid
120 g de beurre
100 g de cassonade
50 g de poudre d'amandes
3 oeufs
1/4 c.c. de noix de muscade râpée
2/3 c.c. de cannelle en poudre
2/3 c.c. de gingembre en poudre
3 cl de rhum
1 sachet de levure chimique
100 g de farine T45
50 g de farine complète

Pour le glaçage :
sucre glace

qq c.c. de thé au jasmin

La veille : faire infuser les feuilles de thé dans le lait froid.

Préchauffer le four à 150 °C.
Travailler le beurre en pommade avec le sucre et la poudre d'amandes.
Ajouter les oeufs un à un, puis la noix de muscade, la cannelle, le gingembre, le lait et le rhum.
Ajouter enfin la farine et la levure en pluie tout en mélangeant.
Enfourner pendant 60 minutes environ.
Au bout de 55 minutes, préparer le glaçage : délayer du sucre glace avec un peu de thé au jasmin pour obtenir un mélange un peu visqueux (pas complètement liquide).
A la sortie du four, démouler le cake, le recouvrir avec le glaçage et laisser sécher.

******

Edit du 27 juin :
Petite rectification, parce que je n'ai pas envie qu'on me colle un procès pour publicité mensongère : j'ai remangé un peu de cake ce matin, et je dois avouer qu'on ne sent plus le jasmin... C'est donc un demi-échec ("demi" parce qu'il est bon quand même, c'est juste qu'on ne sent plus le thé...).
Je rebaptise mon cake, parce que les épices sont finalement bien plus présentes que le thé.
Mais je ne m'avoue pas vaincue...

Edit du 30 juin :
Le parfum du jasmin est mystérieusement réapparu lors de la dégustation de la toute dernière tranche... Peut-être eût-il fallu manger ce cake rassis (après une semaine d'attente), comme il est de mise pour les cakes écossais ?


Sur la photo : oeuvre de Jörg Döring

18 commentaires:

Rosa's Yummy Yums a dit…

Ton cake me plaît beaucoup! J'imagine qu'il est superbement parfumé...

J'aime aussi les voix "un ne peut plus masculines" des chanteurs tels que Cash, etc...

Tiuscha a dit…

Il doit être délicieusement parfumé ce cake...

stef a dit…

Je sens l'odeur du jasmin qui embaume ton cake... j'essaie dès ce week end!

Lisanka a dit…

Moi j'écoute des chants folkloriques. Ou alors de la musique classique ;-). Chez moi du hard rock ;-)

J'aime beaucoup le thé au jasmin que j'achète dans les magasins asiatiques donc je tenterais bien ton beau cake!

chechia a dit…

Quel exquis raffinement que ce cake délicat et si délicatement hâlé... En parlant de musique, as-tu déjà entendu la reprise de Personal Jesus par Johnny Cash? Pure merveille!

Sonia a dit…

Merci d'avoir répondu aux révélations... Elle est magnifique la photo qui orne ton billet.
Crois-tu qu'on pourrait faire un cake salé avec du thé fumé? Tiens ça me donne une idée...

Fabienne a dit…

Terrible ce cake et cet accueil en musique ... Merci !

loukoum°°° a dit…

un cake au thé en musique?
mais c'est parfait pour moi ça... mais je troquerais le thé au jasmin pour un autre car bizarrement le jasmin dans la cuisine, j'arrive pas, mais pas du tout...

mayacook a dit…

Mmmm la subtile odeur du jasmin m'attire beaucoup....je reste un peu chez toi en musique!

mickymath a dit…

huuuuuuuum!!! j'aimerais gouter ton cake!! biiises micky

Charline a dit…

Oh génial ! Je sens que tu vas lancer une vague de cakes au thé sur la blogosphère ! A commencer par moi ! J'essairais bien sans épice avec une dose de thé au jasmin, j'adore ça, je ne bois que ça au bureau !
Par contre, j'ai pas de son ici, alors il faudra que je retourne chez toi ce soir..
Bisous !

Grand Chef a dit…

Moi j'écoute que du rap ou Jacques Brel (comme tous les arabes de ma génération), mais je me soigne. Par contre j'aime aussi le thé au jasmin et les cakes moelleux aux épices.

Gracianne a dit…

C'est obsedant effectivement, je ne connaissais pas. Ca me fait penser a Moby, un peu. Pas mal du tout, meme si je prefere avec voix moi aussi.
C'est difficile de conserver les parfums dans un gateau finalement, elles s'envolent a la cuisson. Il avait l'air prometteur pourtant, et joli aussi. Tu vas y arriver.
Peut0etre avec un the un peu moins subtilement parfume que le jasmin.

Gracianne a dit…

Et decidement j'aime bien Laura Veirs.

aurélie a dit…

Je ne suis pas une grande adepte du thé au jasmin (quoique, depuis le macaron PH...) n'empêche qu'il a l'air bien bon tout de même... à tester !
Moi qui adore découvrir des nouveautés en matière de musique, voilà un billet que je conserve précieusement. Tu vois, cette fois, c'est toi le dealeuse ;-)

Paola a dit…

Un cake qui a l'air très appéttisant parfumé ! Hummm

Annellenor a dit…

Promis, si je le fais, je le déguste dans son "entièreté" tout de suite ! ;o)

eva a dit…

Je n'ai pas de conseil, j'aurais fait pareil que toi pour aller dans le sens de ceux de A.Aoki ... Il utilise peut-être des arômes ??? ou bien il force que la quantité de thé pour l'infusion ? ou encore il le réduit en poudre en partie ?
Le mysère reste entier !

Tu me donnes envie d'essayer !