mardi 6 avril 2010

Face à l'étendue de ma peine (la lubie des brownies et des madeleines)



Un soir de la mi-mars, en rentrant du travail, je suis tombée sur le bal des oiseaux à côté de la BN. Alors que j'attendais mon bus, les oiseaux virevoltaient dans un ciel crépusculaire teinté de rose. La dernière fois que je les avais vus, c'était dans une autre vie...
J'ai réalisé à quel point cela m'avait manqué.

Un autre soir, j'ai suivi les premiers émois amoureux d'une jeune Anglaise au tout début des années 1960. Lui est beaucoup plus âgé qu'elle et lui fait découvrir une vie de strass et de paillettes - dîners et soirées chics, belles toilettes, concerts, escapade de rêve à Paris - qui l'émerveille et l'attire irrésistiblement. Comment ne pas céder à son charme ? Comment résister à l'envie de tout plaquer pour lui ?
J'aurais du mal à vous dire à quel point cette histoire m'a remué la tête. Mais j'ai trouvé la conclusion salutaire, surtout par les temps qui courent.

Côté musique, j'ai momentanément délaissé Benjamin Biolay pour une jeune diva pop galloise dont une chanson m'obsède et défile sans cesse sur mon baladeur (dès qu'elle se termine, je la remets au début, inlassablement). Rien de tel pour garder un peu de bonne humeur quand on voit ses rêves s'éloigner de plus en plus...

Au bureau se succèdent les tea times et leurs grilles de mots fléchés (nous progressons !), les ping-pongs verbaux à travers l'open space, les échanges électroniques d'adresses gourmandes, les parties de rigolade - un jour, j'ai déniché deux épisodes d'une sitcom un peu débile des années 90 où notre patron, jeune étudiant à l'époque, avait fait une apparition : le visionnage fut un grand moment de poilade -, les lancers intempestifs de peluches, les expérimentations en tous genres (survol de l'open space par un hélicoptère miniature, bricolage d'un dispositif pour mesurer l'intensité de la clim, essais photo). Pas de place pour le cafard.
Je profite d'une équipe de cobayes plus que volontaires, pour me perfectionner en brownies et en madeleines (alors qu'un poulet me réclame du cheesecake avec de plus en plus d'insistance). J'ai donc fini par trouver la recette de brownies qui me convient parfaitement : denses, fondants, forts en chocolat mais doux quand même, et surtout pas secs...

Les brownies exactement comme je les aime (inspirés des brownies de Claire)



pour un moule rectangulaire de 20 x 30 cm

200 g de chocolat noir
100 g de chocolat au lait (50 g)
150 g de beurre salé (120 g)
3 oeufs
130 g de cassonade (ici : 100 g de cassonade + 30 g de sucre demerara) (120 g)
2 c.c. d'extrait de vanille liquide
80 g de farine

Préchauffer le four à 180 °C.
Faire fondre les chocolats et le beurre.
Mélanger les œufs et le sucre, ajouter l'extrait de vanille.
Ajouter la farine, puis le chocolat fondu.
Verser dans un moule et enfourner 17-18 minutes a 180 °C.
Laisser refroidir, mettre au frais pendant plusieurs heures (toute une nuit si on veut) avant de découper en petits carrés, et attendre qu'ils soient à température ambiante pour les déguster.




Quant aux madeleines, après moults tests plus ou moins réussis, j'ai choisi la recette de Kriskou comme recette de base : c'est celle qui a donné le meilleur résultat. La seule modification que je me suis autorisée, c'est la substitution du miel - qui donne un goût trop fort pour moi - par du sirop d'agave.
J'ai dû m'y reprendre à plusieurs fois pour obtenir de belles bosses, mais quand elles sont apparues pour la première fois, j'ai ressenti la même joie qu'en voyant se former la collerette des macarons.
Merci Kriskou !

Madeleines (recette de base, d'après celle de Kriskou)



pour 25 à 30 madeleines

160 g de beurre (salé)
2 oeufs
60 g de sucre blond de canne
160 g de farine
1 sachet de levure
30 g de sirop d'agave (ou 25 g de miel)
5 cl de lait
2 c.c. d'extrait de vanille liquide

Pour des madeleines au citron :
remplacer la vanille par le zeste et le jus d'1/2 citron

Pour des madeleines au matcha :
remplacer la vanille par 1 c.c. de matcha (thé vert japonais en poudre)

Faire fondre le beurre et laisser tiédir (Kriskou conseille de laisser cuire un peu le beurre puis de le filtrer, ce que je n'ai pas fait).
Blanchir les oeufs et le sucre, puis ajouter la farine et la levure tamisées.
Ajouter le sirop d'agave (ou le miel) dilué dans le lait, puis le beurre tiédi et l'extrait de vanille.
On obtient alors une pâte très lisse et onctueuse.
Laisser au frais 2 à 6 heures.

Préchauffer le four à 230 °C. Remplir des empreintes à madeleines en silicone. Comme le dit Kriskou, c'est l'étape la plus délicate. Selon la forme, la largeur, la profondeur des empreintes et leur degré de remplissage, le résultat ne sera pas le même. Mes empreintes doivent être remplies aux 2/3 seulement, sinon la bosse s'effondre et se transforme en une coulée de lave. Il faut plusieurs fournées tests pour savoir à quoi s'en tenir avec son propre matériel, c'est normal.
Enfourner 6 minutes à 230 °C, puis laisser 3 minutes à four éteint. La pâte contenue dans la bosse ne doit plus paraître liquide.



Ces madeleines ont eu l'approbation de Claire, que vous commencez à connaître maintenant...

41 commentaires:

Kriskou Natalia a dit…

Si j'en crois le titre de ton billet, Benjamin est toujours omniprésent, malgré l'arrivée de la jeune galloise ; -)
Je n'ai pas encore trouvé la recette parfaite de brownies, mais si j'en crois les photos, elle semble là, devant moi, sur l'écran. Avec des photos à tomber, de surcroît.

Dis, tu me ferais un dessin de tes jolies madeleines pour le premier printemps de mini K. ? Aucune obligation bien sûr...
Bisous.

Gracianne a dit…

J'ai le souvenirs de brownies que j'avais trouves parfaits, moelleux, fondants, bien corses. A tel point que j'avais essaye de les refaire, et rates (enfin, ils n'etaient pas aussi bons que les tiens, une histoire de four). Alors, si ceux-ci, sont encore meilleurs...
Bravo pour les bosses, et les mots fleches. Il n'y a pas de petits exploits (traduction litterale, j'ai l'esprit legerement embrume ce matin).

sab le plaisir de gourmandise a dit…

j'ai un ercette de brownie dont je ne deroge pas et pour les madeliens pareil!!! mai sles tiens aont l'air extras..et quelle est cetet pointe de nostalgie et d'abattement quo'n ressent encore chez toi... de plus en plsu souvent je trouve...

Oré @ Vert Avril a dit…

Figure-toi que je suis en train de manger du gâteau au chocolat et que j'écoutais la jeune galloise juste avant!
Tes desserts ont l'air d'avoir atteint la perfection!

l'oeuf qui chante a dit…

J'espère que tu vas bien, et je suis contente de te lire. Décidément, tes collègues ont l'air top, l'ambiance de boulot m'a l'air vraiment plus qu'agréable. J'aimerais bien être une petite souris pour voir ça, et aussi pour pouvoir voler quelques miettes des douceurs que tu apportes à tes collègues (les veinards !).
J'aime beaucoup cette chanteuse dont tu parles (et pas seulement parce que j'ai une affection toute particulière pour le Pays de Galles !) et pour ce qui est du film, j'ai hésité à aller le voir, mais tu me donnes envie. Est-ce que tu as aimé en fait ?
Enfin, merci pour les recettes : mon fan de brownie à la maison va avoir le droit à ta version très vite et quant aux madeleines, elles sont parfaites et je dois absolument les montrer à un ami qui se désespérait il y a quelques jours de ne jamais obtenir une forme parfaite !
Bon, et j'arrêterais de papoter en te disant juste que je n'ai découvert ton flickr qu'aujourd'hui (je suis plus myope que je ne le pensais...), et que tes photos sont à tomber par terre ! Miam, miam et remiam.

Claire a dit…

Ouais!! J’ai eu la bosse! Merci de tes conseils, ça marche bien.
Le seul regret que j’ai, c’est de ne pas pouvoir toutes les déguster le soir même... Car après la sortie du four elles sont à tomber et à se rouler par terre, mais le lendemain elles sont simplement bonnes, c’est plus pareil... Et les autres ne profitent que de cette version, c’est dommage.

Babeth59 a dit…

elle me plait bien aussi la jeune galloise!...et le brownie, n'en parlons pas!...ça parait sympa ton bureau!...en voilà un comme on aimerait en voir plus souvent!

Mélanie a dit…

Je suis plus brownies que madeleines mais je prends les deux là ! Ca donne envie ! Avec du lait.

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Kriskou : Oui, c'est vrai. BB est toujours bien présent. Mais l'écoute de Marina & the Diamonds donne la pêche.
Je ne dis pas que c'est la recette parfaite, mais en tout cas, c'est exactement ce dont j'ai envie actuellement.
Pas de problème pour un petit dessin pour mini Kriskou :-) (mais il arrivera avec du retard...)

Gracianne : Je ne sais pas si ceux-ci sont meilleurs. Ils sont moins corsés, plus doux, à cause du chocolat au lait. Je ne suis pas sûre qu'ils te plaisent plus.
Figure-toi que je suis capable à présent de remplir la grille du 20 minutes toute seule. Mais celle du Métro nous donne encore du fil à retordre (il nous faut 2 à 3 tea-times pour la remplir).

Sab : Oui, je suis désolée. Toujours ce fond de mélancolie et de nostalgie (et de pessimisme) qui ne me quitte pas. D'autant que je suis très préoccupée ces temps-ci, et que je me sens très nulle.

Oré : Les grands esprits se rencontrent ;-)
La perfection, non, mais mes collègues apprécient beaucoup mes gâteaux.

L'oeuf qui chante : Je vais bien, mes collègues sont extra, et l'ambiance aussi. Sinon, je ne leur apporterais pas autant de gâteaux.
Le film, je l'ai adoré ! L'actrice principale est fantastique.
J'espère que les brownies vont plairont.

Claire : Les madeleines, tu peux les faire le matin même pour tes collègues. Moi, je les trouve très bien même plusieurs jours après, et pourtant je ne suis pas fan de madeleines au départ.
Le truc important, c'est de ne pas trop les cuire.

Babeth59 : Ah oui, si l'ambiance de travail pouvait être aussi bonne partout...

Mélanie : Moi aussi, je plus brownies que madeleines. Mais les madeleines, c'est pratique à transporter et simple à partager au boulot.

(les chéchés) a dit…

a aimé, beaucoup, la vie de la jeune anglaise éduquée et élégante dans son manteau gris.
a découvert, ravie, marina et ses diamants, trop chouette.
a rêvé de brownies davant l'écran. ou de madeleines. ou des deux.
a admiré la bosse et les couleurs de la dite gourmandise (on dirait presque une vraie!)
savoure tes mots..
(mais n'aime pas lire que tu te sens nulle...)
bisous!

artsakountala a dit…

Je recommence le message (de mémoire) que j'avais laissé ce matin et qui, apparemment, n'a pas été envoyé (Rrrrr). Si ce n'est pas le cas, ce sera un moyen de vérifier l'état de ma mémoire avec les deux publications à la suite !
De la mélancolie se dégage de ton post, malgré les plaisirs chocolatés ou citronnés qui permettent de voir la vie autrement. Je comprends bien tes préoccupations, mais même si les mots sont parfois vains, je tiens à dire qu'une fille comme toi, avec les qualités apparentes qui ressortent de ce blog, ne peut que réussir. Je ne parle pas de la réussite, rolex à 40 ans, mais de celle qui signifie alliance de la stabilité et du goût du travail que l'on fait. Paraît-il que je suis intuitive. A force de fréquenter les chats, ils ont sans doute une influence sur moi.
PS : Merci de m'avoir fait découvrir Helene Schjerfbeck (je continue d'aller de post en post).
PS 2 : BB en concert pas mal, même si je n'ai pas été subjuguée comme toi. Mais il reste pour moi un des artistes les plus complets et talentueux.

reinette a dit…

ton blog en plus d'être un bijou gustatif et littéraire devient une oeuvre artistique, tes photos et tes dessins sont de plus en plus raffinés.
J'adopte ta recette de brownies "pour toujours" c'est définitivement trop délicieux.
Je t'envoie plein de courage et d'amitié.

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Les chéchés : Merci pour tout !
J'espère que vous allez bien tous les deux, et que les préparatifs avancent.

Artsakountala : C'est vraiment très réconfortant de lire tout ça ; j'espère que tu as raison.
BB en concert au Casino de Paris, c'était fantastique. Il a mis du temps à se chauffer, mais l'intensité était croissante, et sur A l'origine, il était déchaîné. J'ai adoré.
J'ai hâte de retourner le voir dans un mois.

Reinette : Moi, je suis épatée et touchée par tes textes. J'adorerais savoir écrire comme toi (ou comme Patoumi).
Plein d'amitié et de courage à toi aussi :-)

ann ju a dit…

brownies, madeleines mon coeur balance, ils sont tous deux très appétissant. bisous

l'oeuf qui chante a dit…

Le brownie a été approuvé pour mon amoureux et moi, il est fort en chocolat, comme j'aime ! J'avoue avoir une petite préférence pour les brownies ayant un petit goût de noix, mais je garde ta recette sous le coude, en attendant de trouver ma recette idéale ! Merci, et bon courage pour tout.

Vanessa a dit…

J'ai adoré An Education, surtout parce que j'étais folle de Camus et de Juliette Gréco quand j'étais adolescente, donc ça me rappelle ma jeunesse un peu. A part cela, tes dessins et tes photos me donnent tant de plaisir à chaque fois et comment résister à une aussi belle recette pour les brownies. Je suis contente que tu profites bien de beaux moments au boulot :-)

Claire a dit…

Oui oui, elles restent bonnes, mais si tu y as goûté 5 min après la sortie du four, tu reconnaîtras que c’est incomparable!
J’ai essayé ta version noir-lait des brownies (avec des noix de pécan, tu sais que je suis psychorigide là-dessus ;-): ils sont bons!! Et ils ont un petit côté addictif, je crois que je beurre salé y est pour quelque chose... Je ne renie pas ma version corsée, pour laquelle j’ai une préférence, mais j’adopte aussi la tienne plus douce, c’est une réussite :-)
(et merci de m’avoir fait découvrir Marina, j’ai pris des places pour le 29!)

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Ann Ju : En ce qui me concerne, je préfère les brownies ! Mais je suis contente d'avoir enfin réussi des madeleines.

L'oeuf qui chante : Tu peux sans problème ajouter des noix dans les brownies. Ce n'est pas Claire qui dira le contraire ;-)

Vanessa : J'ai beaucoup aimé le personnage principal, ainsi que son cheminement. J'ai tellement aimé le film que je le reverrais sans hésiter !

Claire : Tu as certainement raison, je te crois sur parole ;-)
J'ai beaucoup fait tes brownies pour le boulot, mais là j'avais envie de quelque chose de plus doux... Alors, en partant de ta recette, j'avais peu de chances de me tromper :-)
Marina a l'air assez extravagante sur scène, je serais curieuse de voir ça... Tu me raconteras ?

Cécile a dit…

Tes collègues ont aussi beaucoup de chance, il me semble, tu sais prendre soin d'eux...
J'espère que l'anxiété te laisse un peu de répit, moi aussi j'ai de bons pressentiments te concernant.
Le film me tente bcp. Je crois qu'il devrait me plaire.
Bises.

7blondiescookies&brownies a dit…

Suis toujours autant impressionnée par tes dessins. As-tu déjà inauguré un carnet avec recette et dessin (s) en face à face. Cela vaudrait le cout.

J'ai cette semaine partagé ton décalage devant le bal des oiseaux. Aller-retour éclair à Paris pour une leçon d'agrégation. Ai pris le 27 comme dans l'autre vie. C’était tout à fait vertigineux. Je m'y habitue. Et j'imagine que tu ne regrettes pas tant que ça les après-midi de contemplation aviaire. Profite du moment, des hélicos et des mots-croisés. Le pire n'est jamais sur.

Tes madeleines m'ont fait rechuter. J'étais tenté à chaque fois que je passais devant des petits moules d'en acheter... Et puis, prise d'une radinerie soudaine, je passais mon chemin. Regrettant évidemment systématiquement à la sortie du magasin. Le phénomène ne s'était pas reproduit depuis quelques mois... je ne doute pas de ça prochaine réapparition et concrétisation.

Au fait, on a refait tes cookies en ajoutant des oranges confites. C'était un pur délice. As usual.

T'embrasse.

Alazais du blog Sucré Salé et vice versa a dit…

Très jolie tes petits gâteaux! Ton blog est très très sympa!
Bises

Kitchenmoments a dit…

ce brownie a la texture exacte du brownie idéal ... je note cette recette et vais me lancer ce we !

Nilufer a dit…

Merci pour la découverte musicale, j'ai eu beaucoup de plaisir à écouter cette jeune galloise !
Elle fait du bien...

melodream a dit…

Je viens souvent par ici, je lis les billets avec avidité dans mon coin, et je ne laisse jamais de commentaire.
Trop intimidée par cette belle manière de raconter les histoires ?
En manque de mots pour dire à quel point les illustrations sont douces et sensibles ?
Que l'univers qui se dégage du blog ressemble à un cocon que j'ai connu et qui me semble bien inaccessible aujourd'hui ?
je ne sais, mais c'est idiot et aujourd'hui c'est chose faite ;)
les madeleines et le brownie ont l'air succulents par ailleurs !

Natalia a dit…

Au fait, dans ma recette, je ne mets que 2 oeufs ? Tu en mets 3 et ça marche quand même ?? Bisous

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Cécile : Je n'ai aucun problème à prendre soin des autres quand ils sont gentils avec moi.
Je suis dans une phase plus optimiste ces jours-ci. La lose sera peut-être vaincue...

Emilie : Non, pas encore de recettes illustrées, je trouve ça pas facile à faire... Et puis, il faut du temps...
Fais-moi signe quand tu repasses à Paris :-)

Alazais : Merci !

Kitchenmoments : Oui, c'est la texture idéale à mes yeux. Mais ça dépend beaucoup du temps de cuisson.

Nilufer : Je trouve qu'elle donne la pêche.

Melodream : Tu as bien fait de laisser un commentaire ici, sinon je n'aurais jamais découvert tes chouettes blogs (c'est toi qui dessines ? j'adore les recettes illustrées !).

Natalia : Au temps pour moi, j'ai corrigé l'erreur :-) (désolée pour celles/ceux qui ont testé avec 3 oeufs)
Bisous à toute la famille Kriskou.

Deer Prudence a dit…

Il est toujours si difficile de réussir toutes ces douceurs que l'ont pense simples.
Merci de partager celà avec nous :)

clquipopotte a dit…

Donnes moi l'adresse de ton open space , si on y mange aussi bien que tu as l'air de t'amuser ... Quand gourmandise et bionne humeur font bon ménage ...
CLquipopotte♥♥♥

Cécile a dit…

Difficile de résister à la tentation du brownie (bcp plus forte, chez moi, que celle de la madeleine). L'ai donc préparé ce WE, avec mes petits commis.Hélas, notre four grec a encore fait des siennes, n'était pas assez cuit. A mon goût, seulement car les commis ne se sont pas fait prier,l'ont trouvé délicieux et ont dit que j'étais drôlement exigente, quand même. La prochaine fois,il sera parfait, j'en suis sûre.

Sinon: du nouveau pour toi? Je l'espère. La lose est derrière toi. Loin.
Bises.

Tiuscha - Saveur Passion a dit…

J'ai déjà testé moult madeleines, certaines m'ont satisfaite mais comme je n'ai jamais été déçue par les recettes de Natalia... Kriskou est un adorable surnom.

Grand Chef a dit…

Tes bosses déchirent un maximum (et chapeau pour le dessin de la bosse éclatée!).

Tu sais que nous avons longtemps pensé à prénommer Joyeuse* Madeleine mais on a eu trop peur qu'elle naisse bossue, c'est con, hein?!

Anonyme a dit…

Chère Mangue,
Une heure passée sur ton blog et la vie reprend des couleurs...

Juste pour te dire que je suis accro à ton blog. Je t'avais perdu de vue (à cause d'un stupide changement d'ordi et plein d'ennuis de la vraie vie) et ce, pendant plusieurs mois... je te retrouve ce soir... j'ai tout (re)lu depuis 2007... tout regardé... c'est magnifique, magique, extra-ordinaire...

Tu ne peux pas sérieusement penser que tu ne vaut rien ?????

Alice in wonderland

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Deer Prudence : Oui, je suis tout à fait d'accord avec toi : les choses simples ne sont pas toujours faciles à réussir...

Clquipopotte : On trouve aussi de bonnes choses à manger ailleurs ;-)

Cécile : Eh oui, c'est la cuisson qui fait presque tout. J'ai déjà raté moults brownies, trop ou pas assez cuits... Tu finiras bien par mettre au point la cuisson parfaite :-)
Des éléments nouveaux, oui, qui ont momentanément chassé la lose. Je suis raisonnablement confiante ces temps-ci.
Je t'embrasse.

Tiuscha : Tu peux faire confiance à Kriskou, elle a un goût très sûr !

Grand Chef : Un compliment de ta part pour les bosses de mes madeleines, c'est un grand honneur ;-) Il n'empêche : j'ai beaucoup pensé à toi lors de mes premiers essais ratés...
Moi, je connais une petite Madeleine, pas bossue du tout et très mimi :-)

Alice in Wonderland : Merci merci merci. C'est le genre de message qui m'encourage à continuer et à faire mieux.
Comment répondre à ta question...? En général, ce n'est pas le cas, mais il y a des moments où le doute prend le dessus, quand la lose persiste...

Audrey a dit…

blog tout simplement merveilleux, je l'ai découvert il y a quelques jours et j'en suis très contente !
j'ai testé ton brownie tout doux et il est fameux, j'ai modifié la recette en ajoutant sur le dessus une couche de cream cheese pour en faire un double chocolat cream cheese brownie et c'est une réussite ! j'ai hate de tester d'autres recettes, très belle esthétique, très belles photos, rien à redire !! BRAVO !

misa a dit…

Merci, grâce à toi je délaisse benjamin pour la jeune diva, et j'aime ça, j'ai également craqué pour JP Nataf, tu aimes ? Et voilà maintenant j'ai envie de brownies... ce week end peut-être !

Léna a dit…

Super formidable. Trois fois en deux semaines, le brownie est réconfortant à souhait en ces longues périodes d'écriture !

Guillaume a dit…

Cette recette de brownies a l'air excellente. La photo est très appétissante.
N'hésite pas à nous la proposer sur http://www.regioneo.com/recette/propose
Merci.

Ploplop a dit…

Huuuum oui la cassonade Graeffe c'est celle de mon enfance! Ca c'est de la vraie cassonade! Et dans une crêpe bien chaude c'est juste divin!

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Audrey : Merci beaucoup, je suis ravie que la recette t'ait inspirée et j'espère que tu aimeras autant la suite du blog :-)

Misa : Je connais un peu JP Nataf, à cause des Innocents surtout, il paraît que son dernier album est pas mal du tout.

Léna : Super :-) Je viens d'en refaire hier encore, c'est une valeur sûre chez moi !

Ploplop : Je veux bien te croire pour la crêpe à la cassonade Graeffe. En plus, j'adore son parfum !

chouya a dit…

Il faudra que je l'essai ce brownie me semble succulent !
*
**
*** Belle journée et à bientot !

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Chouya : Il faut l'essayer, si ce n'est pas déjà fait ;-)