dimanche 31 janvier 2010

Le coca chaud et la soupe violette (travail 1 - Mingou 0)



Le travail, c'est super. Il me semble que je vous l'ai déjà dit. Mais j'avais oublié une chose : le travail et moi ne sommes pas très copains à l'origine. J'ai voulu jouer les femmes actives genre épanouies et sportives (un matin, j'ai tenté la piscine à l'ouverture, comme avant, et j'ai enchaîné avec le boulot) et tout et tout, mais ce n'était pas moi.
Moi, je suis faite pour cocooner, lire sous la couette, faire des gâteaux au chocolat et prendre des goûters dans de mignons salons de thé.
Alors, forcément, mon corps n'a pas tenu le choc.

Il a fallu garder le lit pendant un week-end entier et rester deux jours supplémentaires à la maison. Et boire du coca chaud au gingembre, pour faire du bien au ventre, alors que je rêvais de raclette, de tonkatsu, de gâteau au chocolat, de carrot cake, de cordons-bleus (c'est la faute de Mademoiselle K., qui m'a tenu compagnie pendant ces quelques jours), et de tant d'autres choses.



Le coca, il faut le faire chauffer avec du gingembre, et le touiller pour faire partir les bulles.

Le pire, c'est que malgré ces quatre jours d'agonie et de privations, JE N'AI PAS PERDU UN SEUL KILO. LA VIE EST TROP INJUSTE.

Depuis, la routine a repris son cours. Tantôt Romy Madley Croft, tantôt Natasha Khan m'accompagnent dans mes trajets quotidiens. Benjamin B. s'y invite de moins en moins (il est trop associé à cette période de bonheur parfait d'avant Noël), mais nous aurons bientôt la chance d'aller le voir et l'écouter en vrai.
Bientôt, j'aurai aussi la chance d'aller rendre visite à une fille qui, entre autres choses, a de la moquette dans sa cuisine. Comme quoi, personne n'est parfait, même pas elle.
Sinon, je fais des soupes violettes en ce moment, qui me feraient presque passer pour Bridget Jones, sauf que, comme vous le devinez, je ne suis pas blonde.

Potée aux carottes multicolores et aux diots fumés de Savoie



Vous prenez des carottes multicolores (orange, si vous voulez une potée normale), des pommes de terre, un poireau, un demi-chou frisé, vous coupez tout en petits morceaux et vous mettez tout dans une marmite.
Recouvrez d'eau. Ajoutez-y quatre diots fumés de Savoie - ou des saucisses de Montbéliard, c'est bien aussi -, une tablette de bouillon de légumes bio, quelques feuilles de laurier, du sel et du poivre, portez à ébullition, et laissez cuire entre 30 et 45 minutes à couvert et à feu moyen.

Le bouillon devient tout violet, mais pas d'inquiétude, la potée a un goût tout à fait normal.



C'est le genre de plat qu'on peut préparer à l'avance et réchauffer le soir en rentrant du travail (c'est même meilleur réchauffé). Ca se congèle très bien aussi (dans ce cas, je préfère retirer les saucisses).

35 commentaires:

Grand Chef a dit…

Ma Femme trouve que lire un billet sur les diots un dimanche matin c'est un peu rude.
Vivement votre virée à Strasbourg, j'aime les compte-rendus pour savoir où aller quand j'irai.

(par exemple, pour notre prochaine destination de vacances, j'ai étudié vos blogs)


Bon sinon, je suis d'accord avec toi, le boulot c'est la plaie (mais les vacances dans quatre jours, ça me plaît). Ouh pas terrible tout ça, l'effet diot dès potron-minet peut-être?!

Bon week-end!

Babeth59 a dit…

rien que l'idée de la piscine avant le boulot ça me ferait cet effet là.....
le coca chaud?....euh....bon, il faudrait essayer ceci dit...
la potée rose, ça me branche plus....

reinette a dit…

dans un restaurant à Pékin un ami à moi commanda du "ginger coke". Quelle ne fut pas sa surprise quand il réalisa que le coca était...chaud, il s'étouffa avec la première gorgée et nous partîmes dans un fou rire de plusieurs minutes sûrement dû aussi à l'épuisement d'une longue journée de marche sur la Grande Muraille. J'avais presque oublié cette anecdote, merci de m'y avoir fait repensé.
Le goût était à mon souvenir assez écoeurant, je ne savais pas que ça avait des vertus curatives.

Natalia a dit…

En plein hiver, la piscine, tu es bien téméraire !! J'espère en tout cas que tu as retrouvé ta forme habituelle (pour l'appétit, je ne me fais pas de souci).
(In cauda venenum) : le régime coca n'a jamais fait maigrir quiconque que je sache ;-) A moins que ta recette puisse se faire avec du "light" ??

MaRong a dit…

C'est 湖南 avec un seul "n", non ? Mais je chipote ^^
Et je remercie Reinette pour m'avoir prévenue si jamais l'idée me vient de commander du ginger coke à Pékin. Quand on est malade, oui, quand on ne l'est pas... bof !

axelle a dit…

vu la couleur de ta soupe, il faut que tu l'inscrives à mon concours :)

http://axellecuisine.canalblog.com/archives/2010/01/05/16399111.html

elle fait très envie en tout cas

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Grand Chef : Comment faut-il interpréter cet adjectif "rude" ?

Pour Strasbourg, les critiques de Loukoum°°° devraient déjà faire l'affaire, non ?
Quelle est votre prochaine destination ? Paris ? Venise ? Vienne ? (est-ce une destination commune à toutes les trois ?)

J'espère que vous avez passé un bon week-end.

Babeth59 : Pendant que j'étais malade, je me disais : plus jamais la piscine avant d'aller travailler. Je crois qu'il me faudra un certain temps pour me refaire à l'idée...

Reinette : Ah... les moeurs des Chinois concernant les boissons me laissent sans voix. J'en ai entendu des pas tristes.
Le coca chaud au gingembre, c'est un truc de ma grand-mère. Je ne pourrai pas certifier que ça marche vraiment, mais en tout cas, le ventre n'a rien contre.

Natalia : Le pire, c'est qu'il y a ENCORE plein de monde à 7h du matin en plein hiver. Les gens sont dingues.
Je précise quand même que j'ai bu maximum 1/2l de coca en 4 jours. C'est beaucoup par rapport à ma consommation habituelle (proche du néant), mais pas tant que ça non plus :-)

MaRong : Non, tu ne chipotes pas, tu as raison. D'ailleurs, c'est corrigé (aurais-je confondu avec Yunnan ?).
Bon sinon, que deviens-tu ?

Axelle : Je n'étais pas au courant pour ton concours, mais effectivement, je suis en plein dans le sujet :->
La potée est très bonne, et elle est même meilleure réchauffée.

Grand Chef a dit…

Ah ah bonne pioche! (mais de toute façon les trois sont prévues à plus ou moins court terme!)

(apparemment Ma Femme a des souvenirs indélicats liés aux diots)

Oré a dit…

J'ai un homme malade à la maison et du gingembre qui attend que j'en fasse quelque chose... Moi, je dis, il y a des billets qui tombent à pic! Perso, quand je ne vais pas bien, c'est aussi aux goûters que je dois mon moral! Et mon petit service à thé sait combien le costume de femme active est lourd parfois! Courage, l'hiver est bientôt fini. ;o) (Et bravo pour l'illustration :D )

Artsakountala a dit…

Le coca chaud au gingembre, il est recommandé dans quel(s) cas au juste ? Baisse de forme ? Patraque ? Voilà, en tout cas, une recette de "grand-mère" que je ne connaissais pas !

Le citron a dit…

Le violet pourrait me faire aimer la soupe...
A t-on le droit de remplacer les Diots par des knacki...tout comme avec les creusés?! ;)

Vanessa a dit…

Amuse-toi toi à Strasbourg et bon rétablissement! La vie est vraiment cruelle quand on ne peut pas manger ce qu'on veut et puis on n'arrive pas à maigrir (j'ai toujours la même expérience moi aussi). Pourtant, j'ai tendance à être malade pendant mes vacances ce qui n'est pas très amusant non plus. Ta potée me donne super envie de rester à la maison pour lire et mettre de la musique.

Gracianne a dit…

Pfff, je t'avais bien dit que le sport (surtout la piscine) c'est pas bon pour la sante...
La potee si par contre, quelle qu'en soit la couleur.
Allez remets toi vite avant ta viree dans l'Est. Take care.

Laurence a dit…

Tres amusante, l'analyse de Gracianne... :-)
Votre grand-mere n'avait sans doute pas tort. Le coca chaud a parait-il de multiples vertus cachees (indigestion, maux de ventre,etc).

Un jour, apres une peridurale completement ratee, l'hopital new yorkais haut de gamme, high tech, etc., etc., m'expliqua que j'avais deux options pour faire taire la douleur : soit une intervention assez delicate a l'hopital, soit des semaines de coca chaud...
La difference entre les options n'est-elle pas impressionnante ? La technologie de pointe ou les recettes apparemment d'un autre temps...
Laurence

Lylou a dit…

Je n'aurais jamais penser à boire du coca chaud.Je suis plutôt coca bien frais voir glacé en été:-)Le violet, j'ai tendance à le porter surtout. Et je bois beaucoup de jus de gingembre frais en été. J'adore ça. C'est sympa d'agrémenter ton blog de tes dessins. Ça lui donne vraiment une touche personnelle. Tu dessines souvent ? T'as pris des cours ou tu es autodidacte? Avant je prenais des cours de dessin et j'ai malheureusement arrêté car j'ai repris le piano et il est difficile question de temps de travailler les deux.

Cécile a dit…

Même passionnant, le boulot, c'est quand même des contraintes, on s'en accommode plus ou moins bien. Je compatis. Un conseil: attendre peut-être un peu avant de mettre toutes les cordes à son arc (par exemple aller à pied/ en vélo à la piscine avant d'enchaîner une matinée de boulot, "la" dernière expo du moment entre midi et deux, re-boulot, les soldes à la sortie du bureau et un concert le soir...). Etre la femme épanouie et accomplie qu'exige notre siècle n'est sans doute pas une priorité, voire une fin en soi. Lire au fond de son lit en fin de journée me paraît une alternative réaliste et recevable.
Pour l'heure, la perspective d'un WE chouettos devrait t'aider à supporter encore mieux cette nouvelle semaine de boulot.
Les seules fois où j'ai bu du coca, c'était en Afrique,c'était la médication quasi officielle en cas de bobos liés de près ou de loin à la digestion. Je dois dire que ce fut souvent efficace. On peut se fier à nos mamies.

Artsakountala a dit…

Laurence, ton histoire est édifiante ! Coca versus opération, c'est fou !
Est-ce que le coca, ça marche aussi contre la flemme (je parle pour moi) ! Ca doit être plutôt une vertu de la cocaïne, ça !

Cécile a dit…

Je ne sais pas ce que vaudra mon commentaire dans la foule des autres mais je me lance! Je suis ton blog depuis quelques temps et comme tout le monde, je le trouve très chouette. Ce que j'aime le plus, c'est que tu intercales des dessins (un peu maladroits mais qui ont tellement de charme!) et il nait une poésie de cet ensemble qui fait que c'est un vrai petit bonheur de découvrir un nouveau post. Je suis contente d'avoir découvert le blog de quelqu'un qui dessine aussi la nourriture et n'en prend pas seulement des photos. Pourvu que ça dure longtemps!

l'oeuf qui chante a dit…

J'aime les couleurs de ta potée, arriverai-je à en faire manger à mon amoureux anti-pommes de terres ? Je ne connaissais pas ce remède coca chaud, mais je retiens ! Même si je n'ai jamais de coca à la maison...
Tu es bien courageuse, je serai incapable d'aller à la piscine avant le travail. Et je serais bien en peine de choisir une piscine à Paris... J'espère que tu t'es bien remise et que la reprise du travail s'est bien passé. Je rêve aussi de raclette (et du livre de Melle K) ; pour le tonkatsu, c'était hier (préparé par mon amoureux) et le carrot cake, c'était chez Rose Bakery samedi (divin).
Oh, et cette fleur est complètement sublime...
Bon week-end à Strasbourg !

Liliy Gnocchi a dit…

Voilà, travailler ET faire la sportive, quand on est plutôt une gourmande de la vie, ça peut faire trop, surtout à cette saison... (C'est pour ça que je prends le bus tous les matins plutôt que mon vélo pour aller au stage et que je passe un week-end bien sage entre ma cuisine et mon nouveau canapé...) J'espère que tu es bien remise de ta mésaventure!
Dis-moi, Mingou, est-ce que tu me ferais une faveur? Le mur de ma cuisine est bien triste depuis le 1er janvier, quand la dernière page de ton calendrier 2009 est arrivée au bout... Est-ce que tu m'enverrais la version 2010? J'aimerais tellement avoir denouveau de tes belles photos dans ma cuisine! *^.^*
Des bises suisses,
Liliy

Linou a dit…

contente que tu ailles mieux. Il va falloir trouver ton rythme dans la vie active. je te rassure ou pas, après plus d'1 an de CDI, je commence enfin à avoir une petite routine et encore, une semaine par mois à peu près.

Mingoumango a dit…

Grand Chef : J'attends la réponse avec impatience.
(Désolée pour elle)

Oré : J'espère que ton homme va mieux.
Merci pour les encouragements et compliments !

Artskatountala : Il faudrait demander à Docteur Patoumi. Ma grand-mère recommande le coca gingembre en cas de gastro.

Le citron : Je ne pense pas que ce soit aussi bon avec des knacki, mais tu peux essayer.

Vanessa : Tout est rentré dans l'ordre.

Gracianne : J'espère que ce n'est pas lié, parce que j'aimerais bien y retourner quand même...
La virée dans l'est fut très chouette.

Laurence : Je reste bouche bée...
Tu as sans doute choisi le coca chaud...?

Lylou : Je ne dessine pas très souvent (pas d'inspiration). Je n'ai jamais pris de cours de dessin, je dessine au feeling (ça se voit, mais je compte bien prendre des cours un jour...).

Cécile : J'ai attendu trois semaines avant de réintroduire la piscine, histoire d'économiser mon énergie pour le travail, mais ça n'a pas été suffisant. Je réessaierai la semaine prochaine.

Cécile : Merci pour les compliments, mais surtout merci de te manifester ! J'aime bien savoir qui vient me rendre visite ici.
(Mes dessins sont maladroits, je le sais, mais je n'ai jamais pris un seul cours de dessin...)

L'oeuf qui chante : Ton amoureux n'aime pas les pommes de terre ? C'est rare.
Moi non plus, je n'ai pas de coca à la maison, mais c'est quand même bien d'en avoir une ou deux canettes en réserve pour les gastros, ou pour certains visiteurs.
J'ai trouvé ma piscine il y a longtemps, et je n'ai jamais changé depuis (j'ai du mal à fréquenter d'autres piscines, je les trouve toujours moins bien).
Tout va mieux, j'ai remangé de la raclette (en très bonne compagnie), et j'ai passé un super week-end à Strasbourg.

Liliy Gnocchi : J'espère que ta nouvelle vie te plaît et te rend heureuse.
Je t'envoie le calendrier sans tarder !

Linou : Je commence à trouver le rythme (les coups de barre arrivent moins souvent), mais je regrette d'avoir si peu de temps libre maintenant...

Lylou a dit…

Non ça ne se voit pas que tu n'as pas pris de cours de dessin. Sous les objets tu mets des ombres et tout le monde n'y pense pas ;-) Trouver de l'inspiration ce n'est pas toujours évident car à moins de vivre à la campagne où il y a des fleurs et autres. Dans son appart on peut dessiner quoi ? La télé, le lavabo? Ce n'est pas motivant. Avant je m'achetais des fleurs et je les dessinais mais à la longue ça fait un sacré budget que je n'ai pas.

seer a dit…

toctoc y a quelqu'unnnnn!

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Lylou : Ben, on peut dessiner le bon miam :->

Seer : Oui, je suis là. Désolée. J'essaie de rédiger un billet, mais le temps me manque, je n'y arrive pas. Mon billet sur Strasbourg n'est pas prêt du tout... Je vous parlerais bien d'un événement capital qui a eu lieu récemment, mais là non plus, je ne trouve pas le temps de le faire... Ca me rend très malheureuse...

seer a dit…

t'inquietes! c'etait juste un peu d'impatience de ma part...de lire des billets croustillants! du coup je me contente de faire le tour des anciens billets!! courage et force! et a bientot!

loukoum°°° a dit…

C'est pas que j'aime pas la potée (rose qui plus est) ou le coca mais quand même là il est temps que tu arrêtes un peu de passer ton temps libre à écouter Benjamin B. et que tu nous fasses découvrir une nouvelle chouette recette ;)
Demain soir les scones de Gracianne sont au programme ici, on se demande à cause de qui... ;)

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Loukoum°°° : Figure-toi que je suis en train de dessiner vos gâteaux (en écoutant Benjamin B. justement) ;-)
(J'espère que tu as du bon saumon pour accompagner les scones)

loukoum°°° a dit…

Bon si tu dessines tu es excusée ;)
Et bien pas de saumon mais des filets de truite fumés et pas de crème mais du cottage cheese au raifort et à la ciboulette.
Bilan: trop bon! Il y en a un qui a découvert et adoré les scones! Chouette, il en reste pour dans le train demain (on va au carnaval de Bâle)

Mo a dit…

Ecouter Benjamin B. sans relâche est une marque de bon gout;)
Je lis ton blog depuis quelques temps déjà mais sans commenter; j'adore, tout! (et en plus je suis en thèse aussi, ça crée un idiot sentiment de solidarité...)
Petite question: où trouves-tu des diots à Paris? Chez le boucher classique?

b comme bon a dit…

Ah oui ! avec des saucisses de Montbéliard… "tu parles" j'habite à Montbéliard ! Je découvre tes petits dessins (oui ça faisait un moment que je n'étais pas passé par ici… :-() j'aime bien leur poésie…

caro a dit…

Mingou, quand revenez-vous?

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Mo : Tu es en thèse de quoi ? (oui, je suis curieuse ;-)) Sentiment de solidarité oui, mais idiot non !
Des diots, tu peux en trouver chez le boucher, ou au supermarché. C'est sans doute moins bon que ce qu'on trouve en Savoie, mais on fait avec ce qu'on a.

B comme Bon : Merci ! Mais tu sais à quel point j'aime l'esthétisme de ton blog...

Caro : Bientôt, j'espère. J'ai beaucoup de travail ces temps-ci, je suis fatiguée (j'ai beau dormir 8-9 heures certaines nuits, ça ne suffit pas), je cuisine et continue à faire des gâteaux pour le boulot, je vais manger des glaces à Saint-Germain le week-end, mais pas le temps de dessiner (je n'envisage pas de publier un billet sans dessin). Toutefois, j'ai l'espoir de revenir d'ici lundi prochain...

Mo a dit…

En histoire médiévale, sur l'Allemagne. Parfois je me demande quand même si tout cela est bien raisonnable...

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Mo : Faire une thèse n'est jamais vraiment raisonnable à mon avis. Mais bon, je dis ça à cause de mon expérience personnelle...
Quoi qu'il en soit, bon courage à toi !