samedi 21 juin 2008

Du groove dans la marmite (Paula Tsui et soupe de riz)



Gracianne et Estèbe nous ont demandé de faire groover nos marmites à l'occasion de la fête de la musique.



Retournons 29 ans (disons 30 ans, pour arrondir) en arrière.
Nous sommes à la fin des années 70. J'existe déjà, mais je suis minuscule.
Dans notre appartement aux papiers peints fleuris, papa et maman Mango écoutent de la Cantopop hong-kongaise.
Un jour, sans prévenir, je me mets à chanter Feng yu tong lu de Paula Tsui (Tsui Siu Fung). Ma maman est stupéfaite, car personne ne me l'a jamais apprise.

C'est l'époque où je ne parle pas encore le français, et où je regarde Des chiffres et des lettres avec la plus grande fascination.
C'est l'époque où j'aime porter les lunettes de soleil de ma maman qui me font des yeux de mouche.
C'est l'époque où mon papa essuie mes larmes quand j'ai un gros chagrin.
C'est l'époque où Didi et Néné (mon papy et ma mamie) nous font de la soupe de riz.


Soupe de riz toute simple



Mettre le riz dans une casserole et le rincer.
Verser 10 à 12 fois son volume d'eau (c'est-à-dire que pour 1 verre de riz, il faut 10-12 verres d'eau) et porter à ébullition.
Laisser cuire à feu doux jusqu'à ce que le riz soit réduit en bouillie, disons 1h-1h30 (rajouter de l'eau en cours de cuisson si la bouillie devient trop épaisse).
Servir avec un peu de sauce soja, ou de Viandox. Sinon, avec des cacahuètes grillées et salées, comme Didi.

A déguster en écoutant la kitchissime chanson Feng yu tong lu (association hautement subjective).

C'est régressif. Et réconfortant.

Pour une recette de soupe de riz plus élaborée, voir par là.

******

En cherchant Paula Tsui, j'ai trouvé tout plein de madeleines de Proust sur YouTube. Je ne résiste pas à l'envie de vous montrer ces génériques de séries télé hong-kongaises qui ont bercé mon enfance, après Paula. Dans le premier, The Duke of Mount Deer, vous pourrez d'ailleurs y reconnaître un merveilleux acteur.

14 commentaires:

Natalia a dit…

Très jolie évocation de tes premiers pas dans la vie. Et merci pour la recette de soupe de riz, j'aime bien (contrairement à beaucoup d'Occidentaux...). Courage, La Mangue. Pas trop de blues (ni dans la marmite, ni dans la vie) quand même. C'est l'été, et il commence à faire beau !

Natalia a dit…

Inutile de te dire que d'adore ces chansons kitchounettes chinoises comme celle-ci... tout une époque !

Colloquial Cook a dit…

Super comme recette. Ca doit être parfait en hiver quand on est un peu patraque!

Rosa's Yummy Yums a dit…

J'aime bien les chansons en chinois... Une jolie soupe! Sympa comme petit-déjeuner!

Bises,

Rosa

Grand Chef a dit…

Eh ben dis donc, quelle mélancolie aujourd'hui...

J'adore les chansons kitsch en chinois, et l'expressivité télévisuelle des comédiens, ça me ferait presque regretter de pas avoir fait une demande de mutation pour Shangaï, tiens!

Gracianne a dit…

Je suis completement fan, tu t'en doutes bien. tu les chantes toujours?
Merci, merci pour ce billet et ce sourire.

anniversaire a dit…

Sympa comme soupe. Je vais tester ! Merci pour la recette =)

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Natalia : Si tu veux, je te ferai goûter ma soupe de riz au poulet un jour.
Le blues, il vient sans prévenir. Mais il finit toujours par repartir.

Colloquial Cook : Tout à fait ! Mais quand on est patraque, on la mange plutôt nature.

Rosa : Ah, je suis ravie que les deux te plaisent.

Grand Chef : Oui, je crois que les années 80 ont produit du kitsch partout ;-)

Gracianne : Malheureusement, je ne sais plus la chanter, il faut croire que mon niveau de chinois était meilleur quand j'avais 2 ans ;-)

Anniversaire : De rien, on peut à peine appeler ça une recette..

resto a paris a dit…

tres bonne soupe merci pour cette recette

chippendales paris a dit…

j'adore les bonne soupe comme ça humm merci beaucoup

diner spectacle a dit…

ça donne envi merci pour la recette

striptease metz a dit…

très appétissant merci

diner spectacle chippendales paris a dit…

super merci

chippendales paris a dit…

j'aime