jeudi 24 mai 2007

Celle qui sniffait son batteur électrique et faisait des muffins au coeur coulant de framboise




Il y a quelques jours, je suis allée chez mes parents afin d'exhumer de mes cartons quelques-uns de mes livres d'enfance, pour les besoins de ce questionnaire. Profitant de leur absence - ils sont partis le mois dernier pour un long voyage en Chine et au Japon, nous laissant un peu orphelins, mon frère et moi -, j'ai pris possession d'un objet que je convoitais depuis fooooort longtemps, et que je comptais leur demander, un jour ou l'autre, en héritage. A savoir : leur antique batteur électrique. Drôle de convoitise... En effet, j'aurais très bien pu m'en acheter un flambant neuf, multifonction et tout, mais voilà, c'est LUI que je voulais. Pas pour imiter Requia, non (de toute façon, ce n'est pas le même modèle), ni vraiment pour l'utiliser (car il a une "patte" cassée, ce qui ne le rend pas complètement inutilisable, mais moins performant), mais pour le sniffer. Oui, j'ai bien dit "sniffer". Ce batteur électrique, aujourd'hui crasseux et à la patte cassée, mon grand-père l'utilisait quand il faisait ses gâteaux marbrés, il y a plus de vingt-cinq ans, et lorsque l'appareil était en marche, il s'en dégageait une odeur particulière, due à la ventilation, à la mécanique je pense, odeur qui s'est imprimée de façon indélébile dans mon cerveau.
A défaut de pouvoir reproduire aujourd'hui ce gâteau marbré à la croûte si caractéristique, étonnamment croustillante, que mon grand-père nous confectionnait il y a si longtemps, j'aimerais juste revivre, l'espace d'un instant, ces scènes d'enfance en sniffant l'odeur du batteur électrique (en marche)... C'est en quelque sorte ma madeleine de Proust à moi.
Mon poulet, qui s'inquiète parfois pour ma santé mentale, m'a demandé si je comptais m'adonner souvent à ce petit vice très personnel...



Pour revenir à des choses plus sérieuses, voici la recette de muffin promise avant-hier.
J'en profite pour remercier Requia, grâce à qui j'ai fait l'acquisition de tout un tas d'ustensiles à prix réduit lors d'une journée shopping très sympathique à l'Atelier des Chefs, et notamment de jolis petits moules "2 en 1" (pour tartelettes ou muffins selon qu'ils sont repliés ou non) utilisés pour ces muffins. Merci donc, Requia !

Muffins au coeur coulant de framboise
pour 6 muffins

150 g de farine
65 g de cassonade
8 c.s. de lait
1 oeuf
1/2 sachet de levure chimique
40 g de purée d'amandes blanches
40 g d'huile d'olive
zeste d'un demi-citron
1 pincée de sel
100 g de framboises (j'ai pris des surgelées)
1 c.c. de sirop d'érable (ou autre)

La veille (ou quelques heures avant) : mixer les framboises (éventuellement décongelées) avec le sirop, verser dans un bac à glaçons (normalement, on obtient 6 glaçons), et placer au congélateur. Pour faire plus simple, on peut utiliser du coulis tout prêt, et c'est peut-être même mieux.

Préchauffer le four à 200 °C.
Mélanger dans un bol la purée d'amandes, l'huile d'olive, le lait et l'oeuf battu.
Dans un saladier, mélanger la farine, la cassonade, la levure, le sel, puis y incorporer la préparation liquide.
Mélanger grossièrement et verser dans les moules (en silicone, pour ma part) jusqu'aux 2/3, en laissant un peu de pâte pour recouvrir.
Sortir les glaçons du congélateur, les démouler et les placer au milieu de la pâte en les enfonçant un peu.
Recouvrir avec le restant de pâte et enfourner 15 à 18 minutes à 200 °C.
A la sortie du four, attendre un peu avant de démouler.
Saupoudrer d'un voile de sucre glace.

Déguster tiède (ces muffins sont moins bons le lendemain).

19 commentaires:

Flo a dit…

N'ai pas honte, je fonctionne pas mal à la mémoire olfactive (je me rappelle de l'odeur dégagée par le moulin à café électrique de mon pépé).

Miss Lola a dit…

Les souvenirs d'enfance sont si précieux c'est vrai et ces muffins au coeur coulant de framboise sont divins!

Choupette a dit…

Diffile de résister à de tels muffins!

leonine194 a dit…

irrésistible!

Requia a dit…

C'est drôle car je sens parfaitement cette odeur dont tu parles. Le vieux batteur déniché dans la maison dégage cette odeur, on dirait qu'il ne va pas tarder à cramer !
Et de rien. J'ai été ravie de te rencontrer à l'occasion de cette journée shopping !

paola a dit…

Miam miam, un muffin fondant à souhait. Ta photo est superbe !

Tit' a dit…

En lisant le titre de ce billet, j'ai bien cru que tu avais fumé des substances illicites. Même pas, dis, hé ! :)

Lisanka a dit…

Euh... ce n'est pas le premier truc que je snifferais mais bon ;-)
Tes muffins ont l'air à tomber. Bravo!

Grand Chef a dit…

Et ce Jonathan Coe, il est bien? (moi j'achète que en poche, because i am soooooo plouc!)

Un jour je mettrai la photo du batteur de ma femme (qui le tient de sa grand mère): il est si vieux qu'il a une odeur même sans être branché!

Alhya a dit…

en même temps, pas de risque qu'ils attendent jusqu'au lendemain!!

Fabienne a dit…

Oh, mais je connais bien ce modèle de batteur, toute mon enfance ...

Philo a dit…

Ma mère avait aussi le même batteur mais dans les tons orange, quel souvenir merveilleux

aurélie a dit…

J'ai récupéré le vieux siphon seventies de ma mère un peu pour les mêmes raisons... superbes muffins, faudra que tu m'invites à y goûter un de ces quatre, vu qu'on est presque voisines ;-)!

bcommebon a dit…

J'ai eu une histoire identique avec le vieux batteur de ma maman mais à bout de souffle j'ai du le mettre au placard… dommage… je me suis repliée sur la balance mécanique 1960. Souvenirs, souvenirs…

Gracianne a dit…

On a le meme en Bretagne, je sais exactement quelle odeur il a. Mais ils sont increvables ces batteurs, tout comme la yaoutiere de Requia. Sympa tes petits moules a muffin, et ce que tu as mis dedans aussi.

Paprikas a dit…

C'est ces divins muffins qui t'ont troublé autant ?

Annellenor a dit…

Ces petits moules dont tu parles semblent m'avoir déjà interpellée sur le site d'une grande marque ... Sont pas roses et bleus par hasard ? ;o)
Et je ne m'en vais pas sans être tentée par ces muffins à la framboise et au coeur coulant qui plus est ! J'en bave ! ;o)))

loukoum°°° a dit…

J'AI LE MEME!!!
:)
Et c'est celui que j'utilise car il marche parfaitement, je l'ai récupéré chez ma grand mère!
Comme la majorité de ce que j'ai dans ma cuisine: c'est dans les vieux pots que...

Baluchon a dit…

hallucinant !! Je ne rigole pas j'ai exactement le même chez moi ! Il est évidemment à mes parents ;-)