samedi 15 septembre 2007

Ratatouille (à quatre mains) en souvenir de Simone et Léon



Chère Simone, cher Léon,

Que de temps a passé depuis notre dernière rencontre. Dix ans peut-être, ou plus... Je ne sais plus très bien. Il est vrai que nous ne sommes plus beaucoup venus vous voir à la fin... Et puis, il y a eu cette année que j'ai passée à Vienne, une année fort agitée, et je dois avouer qu'à l'époque, j'étais tellement absorbée par mes tourments existentiels et amoureux que plus rien d'autre n'existait à mes yeux. Alors, vous aussi, je vous ai un peu oubliés...
Pourtant, c'est avec plaisir que nous venions vous rendre visite, tous les trois, avec maman (je lui demandais parfois : "Quand est-ce qu'on va voir Simone et Léon ?"). Je me souviens avec émotion des goûters que vous nous prépariez, de la brioche que vous alliez acheter exprès pour l'occasion et que vous réchauffiez pour qu'elle soit tiède et bien moelleuse. Je me souviens du thé, que vous nous serviez dans un joli service en porcelaine - je mettais un petit sucre (ou deux ?) dans ma tasse, car je n'avais pas l'habitude du thé anglais ; je n'en avais peut-être même jamais bu avant - et je m'y brûlais souvent les lèvres, d'impatience.
Vous nous demandiez quelles étaient les dernières nouvelles, si tout se passait bien à l'école, en quelle classe nous étions, et aussi si toute la famille allait bien, papa, grand-père, grand-mère.
J'aurais aimé pouvoir vous inviter à mon tour, aujourd'hui, chez moi, chez nous (mon amoureux et moi), pour vous raconter les dernières nouvelles, autour d'une brioche maison et d'une tasse de thé parfumé. Et puis, j'aurais aimé entendre vos souvenirs sur cette période pendant laquelle vous vous êtes occupés de moi, cette courte période pendant laquelle vous avez été mes nounous, en remplacement de grand-père et grand-mère alors en voyage.
La dernière fois que maman est venue à la maison, nous avons préparé une ratatouille ensemble. J'étais non seulement ravie de cuisiner à quatre mains, mais j'ai également eu une chaude pensée pour vous, qui nous aviez fait découvrir ce plat...
Vous me manquez drôlement aujourd'hui.

Je vous embrasse bien fort.

E.

******

Ratatouille



3 courgettes
2 petites aubergines
1 poivron rouge
1 poivron jaune
6 tomates
2 oignons
3 gousses d'ail
3 feuilles de laurier
1 c.s. d'herbes de Provence
huile d'olive
sel
, poivre

Eplucher les tomates (pour les
heureux/ses propriétaires d'un Zyliss), sinon les monder après les avoir plongées quelques secondes dans de l'eau bouillante, puis les couper en fins quartiers.
Emincer les oignons.
Faire chauffer un peu d'huile dans une grande poêle, faire revenir les oignons, puis ajouter les tomates. Laisser cuire quelques minutes à feu vif, saler et poivrer, puis baisser le feu.
Pendant ce temps, couper les aubergines et les courgettes en demi-rondelles, et émincer les poivrons après les avoir épépinés.
Retirer les tomates du feu. Réserver.
Dans un grand faitout, chauffer de l'huile et faire revenir séparément aubergines, courgettes et poivrons.
TOUT remettre dans le faitout (les tomates aussi), ajouter l'ail épluché et dégermé, les herbes de Provence, le laurier, saler, poivrer, mélanger et laisser mijoter à feu doux pendant 2 heures au moins.


10 commentaires:

marion a dit…

sur le coup, je me suis dit Simone de B. mais c'est pas Léon S. ???
Mais non, ce sont tes Simone et Léon à toi, avec une ratatouille à to, un peu comme dans ... ratatouille d'ailleurs :)
Merci pour ce beau flash back

Natalia a dit…

Je fais la même, mais un peu moins cuite, surtout depuis que je la cuisine pour mon homme (il a horreur des les légumes très très cuits). Mais avant, chez papy et mamie, la ratatouille ressemblait à celle de Simone et Léon, et on la servait aussi avec du riz !! Bises

aurélie a dit…

Très touchant...
Et très réussie, ta ratatouille ! Pour moi, ce sera la même avec du basilic, plien de basilic, à la place du laurier et des herbes de Provence.

Flo a dit…

Et dire qu'aucune ratatouille n'a été produite dans ma cuisine cet été... j'ai honte ;-)

bergeou a dit…

Comme toi la ratatouille je l'aime sur du riz et bien fondante, ils ont bien fait de te faire découvrir ce plat simone et léon..

Grand Chef a dit…

Comme quoi même avec nom pareil (ratatouille), on peut réussir dans la vie, et faire s'émouvoir les gens.

eva a dit…

... ou comment déguster une ratatouille avec émotion ?

patoumi a dit…

Tiens, moi j'allais chez M. et Mme. C. et il y avait aussi de la brioche chaude avec du thé...
Je fais aussi cuire trèèèèèès longtemps la ratatouille et je mets un peu de maggi sur le riz qui l'accompagne.
Et dis donc, j'y avais même pas pensé au bloganniversaire! Merci!

Gracianne a dit…

C'est le mois de septembre qui nous rend nostalgiques comme ca?Ils t'ont laisse tout plein de souvenirs savoureux, et je crois qu'ils seraient tres contents de toi, et d'eux.

lili63 a dit…

quelle bonne idée d'avoir osé la lettre virtuelle adressée à des personnes aimées et que l'on n'a pas revu depuis 10 ans !
Cela me trottait dans la tête mais sans passer le pas .
Chapeau bas et double vrille !!