mardi 8 juin 2010

Mon amour hélas, le temps passe (des biscuits à la pelle)

*

Comme toujours pour ce lieu qui me rappelle des souvenirs assez cauchemardesques, je m'y suis prise à la dernière minute. Billets achetés sur internet, à l'arrache ; et un soir, après le travail, nous nous sommes retrouvés au milieu d'une foule dense, à Carthage, devant le Palais des Doges à Venise, sur une plage à Calais, au milieu d'une tempête de neige... J'ai vu comment on apprenait à devenir un artiste.

Puis, le lendemain, j'étais dans les rues de Kyoto, parmi d'espiègles enfants, de vieilles dames en kimono, ou de jeunes filles lisant sous la neige. On m'offrit un café crème, que je n'ai pas osé refuser et que j'ai siroté devant ces photos qui m'ont replongée dans de merveilleux souvenirs...

Un autre soir, le jardin des Tuileries au soleil couchant. Assis devant la fontaine, alors que nous observions les mouvements des canards et de leurs petits, j'ai expliqué à mon poulet pourquoi je n'étais plus allée me promener dans ce jardin depuis mes dix-huit ans.
La fraîcheur du soir s'installant, nous nous sommes levés pour continuer la balade. Devant les bancs en pierre, je lui ai raconté les pique-niques avec elle, et elle. Un peu plus loin, nous avons retrouvé les Trois Grâces, joliment photographiées par celui dont je vois les clichés tous les jours, sur le bureau de mon voisin de travail.
Puis de petites étincelles flamboyantes sur les vitres du Louvre, le Pont des Arts au crépuscule, et le 27 qui nous ramène à la maison à la nuit tombée. Notre Paris By Night à nous.

Ces derniers temps, il y eut aussi la fête annuelle dans la forêt de Presles. Où le chocolat chaud - qui, avec les churros déments, marqua notre arrivée le matin et notre départ le soir même - est sans doute l'un des meilleurs qui soient. Pour un prix défiant toute concurrence (1 euro le gobelet).

Et puis, je continue à apporter gâteaux et petits biscuits au travail, où j'entame, le vague à l'âme, le dernier mois de mon contrat.


Brünsli de Bâle d'après Loukoum°°° (recette inspirée de celle de Suzanne Roth)



pour 70 biscuits environ

500 g de poudre d'amandes
350 g de cassonade
125 g de chocolat noir râpé
3 c.s. de farine
1 c.c. de cannelle en poudre
2 g de girofle en poudre ou de quatre épices (omis)
4 c.s. de jus de citron
4 blancs d'oeufs

Mélanger les amandes, le sucre, le chocolat, la farine, les épices et le jus de citron.
Battre les blancs en neige pas très ferme, ajouter ensuite en quatre fois le mélange de poudres aux blancs d'oeufs à l'aide d'une maryse. Former une boule de pâte homogène.
Saupoudrer le plan de travail de cassonade, abaisser la pâte sur 1 cm d'épaisseur.
Découper la pâte à l'emporte-pièce ou au couteau, et déposer les biscuits sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé.
Saupoudrer les biscuits de cassonade (comme ça, les deux faces seront recouvertes de cassonade).
Laisser reposer 3 heures.

Préchauffer le four à 230 °C.
Faire cuire les biscuits 5 à 10 minutes (ils doivent rester moelleux à l'intérieur).
Laisser les biscuits refroidir sur la plaque.


******

Shortbreads aux pépites de chocolat de Scally (recette ici)



pour une quarantaine de shortbreads

300 g de farine
100 g de cassonade
200 g de beurre salé mou
4 c.s. de lait
100 g de pépites de chocolat

Verser le sucre et la farine dans un saladier.
Ajouter le beurre coupé en petits dés et l'incorporer du bout des doigts.
Ajouter le lait, les pépites de chocolat, puis malaxer la pâte, juste assez pour former une boule.
Sur une surface farinée ou une feuille en silicone, rouler la pâte en forme de boudin de 3,5 cm de diamètre.
Entourer de film étirable puis mettre au frais pendant au moins une demi-heure (c'est pour vous, les filles ;-)).

Préchauffer le four à 180 °C.
Sortir le boudin de pâte du frigo, couper des tranches de 1 cm d'épaisseur et les déposer sur une plaque de cuisson.
Enfourner pour une dizaine de minutes (15 pour moi), jusqu'à ce que les bords soient légèrement dorés.
Laisser refroidir sur la plaque.




Là, je n'ai plus le temps, mais la prochaine fois, il faudra que je vous raconte le week-end magique que je viens de passer (week-end qui m'a fait rater monsieur E. Guibert, mais bon, cela fut largement compensé par tout ce que vous verrez). Sur ce, portez-vous bien.

* Veuillez m'excuser de vous infliger ce dessin quelque peu... bon disons-le, pourri.

33 commentaires:

Flo Bretzel a dit…

Ce n'est rien, le temps passe, ce n'est rien...

noé a dit…

Et bien pas du tout, je le trouve beau ce dessin, on le dirait dessiné avec le bras, non pas avec le poignet, et j'aime l'irrégularité du trait, on le croirait japonais (mais bon je ne m'y connais pas du tout en peinture japonaise).

Shlo a dit…

oui moi aussi j'aime bien, ça me rappelle vaguement Munakata Shikô (enfin euh bon moi et la sensibilité artistique hein)

Alazais a dit…

Moi je l'aime bien ce dessin... Le temps qui passe... Aie, moi je n'aime pas ça!

Bon, par contre tes biscuits, eux je les aime!

Bises

Gracianne a dit…

Tu veux qu'on te dise qu'il n'est pas pourri ton dessin? C'est ca?

Moi j'aime beaucoup les traits d'encre epais comme ca, c'est beau.

Et j'aime aussi beaucoup Turner, mais sans la foule, les pique-niques sur les bancs de pierre avec des filles formidables et les shortbreads au chocolat.

Le temps file - faisons des pauses.

Flo a dit…

Là tout de suite je serais plus tentée par les shortbreads, mais les deux font envie assurément :) Courage pour la fin de contrat !

bergeou a dit…

Le temps passe mais tu reviens toujours et c'est là le principal...et moi aussi j'aime bien ton dessin

Artsakountala a dit…

Mingou, je m'insurge devant ce jugement péremptoire. J'ADOOORE ton dessin ! Mais il est vrai qu'il serait de très mauvais goût de juger ses propres oeuvres sublissimes. Il y a quelque chose de B. Buffet ou des peintres du début XXe.

Les gâteaux, en outre, ont l'air aussi beau que bon !

Mais comment fais-tu pour faire tout ça ?

patoumi a dit…

Tu sais qu'on a raté J. Hellgren samedi? Argh. Mais le ciel en valait la peine.
Les photos sont super chouettes. Je me demande ce que tu as fait le week end dernier! ;-)

Natalia a dit…

La photo des Brünsli est très très belle. Et la recette de Loukoum fameuse : j'en ai fait "à la pelle" à Noël... En cette saison, j'avoue que je testerai plutôt les shortbreads. A moins que je ne refasse tes sablés fourrés (je les ai ratés la première fois : pas assez de garniture) (c'est dingue, je les ai fait la veille du jour où Loukoum a publié son billet sur la question - du coup je me suis retenue de faire pareil)
Bisous

barbara a dit…

Moi je le trouve très chouette ce dessin ! Au moins aussi chouette que tes recettes !

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Flo Bretzel : Avec le temps, avec le temps, va, tout s'en va...

Noé : Oh merci ! Je ne sais pas si c'est dessiné avec le bras ou le poignet, mais ce n'est pas grave... :-)

Shlo : Alors moi, je ne connais même pas Munakata Shikô... (trop nulle), mais je prends ça comme un compliment :-)

Alazais : En fait, c'est la fin prochaine de mon CDD qui me rend un peu triste...

Gracianne : Au départ, c'est pour qu'on ne me dise pas "il est trop pourri, ton dessin", mais j'accepte les compliments ;-)
La foule dans les musées est inévitable quand on s'y prend les tout derniers jours d'une expo (ma spécialité). C'est sûr que je préfère les musées déserts...

Flo : Les brünsli ne sont pas vraiment de saison, alors les shortbreads, pourquoi pas ?
En fait, la semaine prochaine, la fille que je remplace revient, et je vais devoir déménager de bureau pour les deux dernières semaines. Ca sent la fin...

Bergeou : Merci !

Artsakountala : Hum hum, merci !
J'ai vraiment hésité très longtemps à mettre ce dessin parce que je le trouvais raté...
Il faut vraiment que je m'exerce plus.

Patoumi : Zut alors ! Elle était à Rennes...? Saint Malo...?
Tant pis. Je préfère le moment qu'on a passé ensemble :-)

Natalia : Merci ! Mais c'est bizarre, je la trouvais quelconque.
Je sais que les brünsli ne sont pas de saison, mais j'avais tellement envie de les essayer, je ne me voyais pas attendre Noël pour les faire.
Tu voudras bien publier tes brünsli, hein ?
Bisous.

Barbara : Merci, c'est gentil :-) (mais je sais que j'ai beaucoup beaucoup beaucoup de progrès à faire...)

Camille a dit…

Ben, moi aussi je l'aime bien, ton dessin. Je dois être sensible au noir qui s'affirme.
Alors c'est vraiment le dernier mois ? (heu, mais pour contrecarrer cette indélicate question, je suis à Paris quelques jours fin juin, début juillet, et libre aux moments des goûters (mes oraux commencent vers 11h30, donc pas de déjeuner avec G. sauf le 24)) (et j'aimerais bien voir Lucian Freud & Paul Klee, si tu en as le temps / l'envie ) (bref, j'aurais dû t'envoyer un mail pour ça, plutôt)
ton slogan publicitaire pour les shortbreads est du tonnerre. Je peux te dire que la ménagère de (vraiment beaucoup ) moins de 50 ans que je suis va se précipiter.

Cécile a dit…

C'est une chance d'avoir d'aussi nombreux et jolis souvenirs de pique-nique, qui plus est dans ce jardin.
Je ne suis guère mieux organisée pour ce qui est des expos et la foule dense des grands événements médiatisés m'a (trop) souvent gâché mon plaisir. A présent, je me promène souvent au milieu de ruines qui n'intéressent pas grand-monde et je dois dire que j'aime assez ça.Même si les musées me manquent, je dois l'avouer.
J'ai eu la chance de goûter les brünsli de P., je confirme qu'ils sont délicieux, il a fallu jouer des coudes, ici, pour en savourer quelques-uns-)).
J'aime beaucoup ta dernière photo, lecture+biscuits=(pour moi) bonheur et sérénité.
Bon courage pour la suite et l'après, reste confiante.

Mélanie a dit…

Ils ont l'air très bons tes brünsli, je vais les mettre dans mes favoris.

NB : j'aime beaucoup ta lecture du moment...un très bon livre.

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Camille : Oui, c'est le dernier mois, en attendant un très probable 2nd CDD.
Je vais être très occupée (et absente) du 1er au 11 juillet, mais avant le 30 juin, pas de problème.
Oui, tu vois, avec un slogan pareil, une grande carrière publicitaire s'ouvre à moi ;-)

Cécile : Heureusement que ces pique-niques ont chassé les mauvais souvenirs...
J'ai horreur de la foule, mais quand on est aussi mal organisé que moi et qu'on visite les expos lors des tout derniers jours, il faut faire avec. Enfin, ça m'incite à mieux m'organiser à l'avenir.
Lecture + biscuits = bonheur et sérénité pour moi aussi !
Merci encore. Je t'embrasse.

Mélanie : Bon, je ne suis pas très avancée dans ma lecture, mais il y a une phrase (page 2) que j'adore : "I was supposed to be having the time of my life." Ca en dit long sur la suite...

marion a dit…

ça me manque ces pauses tuileries
Il en faut
Des shortbreads aussi

l'oeuf qui chante a dit…

Je me souviens aussi d'une très jolie pause improvisée avec une amie aux Tuileries, il y a bien longtemps... Ça doit être l'endroit pour !
Merci pour l'info sur l'expo sur Kyoto, j'essaierais d'y faire un tour si j'ai le temps. Et pour ce qui est de Turner, j'y suis allée un mercredi matin, un mois après le début de l'exposition, et il y avait également beaucoup de monde (surtout des personnes âgées, qui sont lentes et ne voient pas de loin...).
J'espère que le vague à l'âme n'est pas constant. Une chose est sûre en tout cas, tes collègues vont regretter tes talents de cuisinière (et toi aussi bien sûr). Tes photos sont très appétissantes...
Quant au dessin, il est différent des autres, mais il y a comme un trait maladroit que je trouve touchant. C'est du fusain ?
Bon courage :)

flo a dit…

Quelle jolie découverte gourmande... Tes visuels, tes recettes... Un grand bonheur... Merci tout plein !
Un grand moment de plaisir !

Linou a dit…

trop bon!!!

Deborah a dit…

Moi j'aime beaucoup ton dessin.
Et c'est drôle, je suis en train de relire The bell jar moi aussi. Décidément.

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Marion : Moi aussi, ça me manque... J'espère qu'on en refera bientôt (serai à nouveau très disponible bientôt).
Je t'embrasse, en espérant que tout va bien pour toi.

L'oeuf qui chante : Bon, je crois que l'expo se termine demain. Je vais devoir me dépêcher aussi, si je veux voir l'expo Guibert...
Non, le vague à l'âme n'est pas constant, la bonne ambiance du boulot reste réconfortante.
Le dessin a été fait avec un feutre pinceau, mais c'est une première, je n'ai pas l'habitude de ce genre d'outil...

Flo : C'est moi qui te remercie :-)

Linou : Oui, c'est super bon, mes collègues ont adoré :-)

Deborah : Oh là là, une pro qui aime bien mon dessin :-) J'espère m'améliorer quand même...
Dis donc, il y a une vague Sylvia Plath en ce moment... Tu as vu chez Patoumi ?

Deborah a dit…

Ahah oui, j'ai vu.
Personnellement j'ai tendance à lire des trucs déprimants quand j'ai un peu le cafard.
Pour ce qui est de tes dessins, je les trouve de mieux en mieux (j'avais adoré tes petites sardines).

Artsakountala a dit…

Je venais voir si tu avais fait un nouveau post (gourmand et avec dessins). J'attends avec impatience le récit de ton WE !!!!

C'est amusant, mais je suis en train de lire aussi "La cloche de détresse" ... drôle de hasard.

Artsakountala a dit…

Le lis-tu en anglais ? J'imagine que oui ... je regrette de ne pouvoir le lire dans la langue originale.

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Deborah : Merci !
Moi j'aime toujours autant les tiens :-)

Artsakountala : Euh non, désolée. Je n'y arrive pas, je ne trouve pas le temps, les journées sont trop courtes... MAIS j'espère y arriver cette semaine !
Je crois qu'il y a vraiment un truc avec Sylvia Plath en ce moment (oui, je le lis en anglais - je suis tombée un jour sur cet exemplaire avec les pages découpées de façon irrégulière, et je n'ai pas pu résister -, j'essaie toujours dans la langue originale, même si je suis loin de tout comprendre).

Artsakountala a dit…

Prends ton temps surtout. J'imagine bien à peuvent bien ressembler tes semaines, et pour moi, c'est bien facile de demander. Je n'ai pas encore trouvé le courage de m'y mettre, au blog, ni au dessin d'ailleurs ... avec regret. Je me contenterais d'être une admiratrice ! Mais une admiratrice patiente !
Quant à S. Plath, oui, c'est étrange ce qu'il se passe autour d'elle. De même, je constate une chose de plus en plus : il existerait un genre de jeunes femmes, aux traits et aux goûts communs, qui, grâce à Internet, se rencontrent. Elles seraient gourmandes tout en étant mélanco-nostalgiques (une maladie qui ne coupe pas l'appétit), aimeraient les livres (le contenant autant que le contenu), les petits plaisirs de la vie aussi ténus et évanescents qu'une gomme aux parfums de l'enfance ou une ballade dans les rosiers en fleurs, auraient une attirance pour l'Asie, en particulier pour le Japon, aimeraient la présence d'un chat à leurs côtés, liraient, en plus de Sylvia Plath, Virginia Woolf ou tout autre écrivain qui se seraient intéressés aux vies intérieures, auraient quelques difficultés à vivre (à cause notamment de ce fichu manque de confiance en soi ... les autres étant toujours mieux qu'elles)tout en étant combattantes, aimeraient Vincent Delerm (Patoumi) ou Benjamin Biolay (toi) - personnellement, j'aime les deux autant ! -, etc. etc. je pourrais continuer ainsi à dresser la liste des ressemblances. Et bien, grâce à elles, je me sens moins seule.

Chrystèle alias Zébulon a dit…

Bonjour, je passe là un peu par hasard et m'y retrouve bien pour la gastronomie d'abord, le dessin bien sûr aussi et surtout BB qui m'a ravi, émue, touchée et que j'admire profondément ! J'ai bien sûr repérer les titres de tes articles !!!! Je lui ai rendu hommage également par un autre biais car je peins ! Bonne continuation et à bientôt... je repasserai pas là... SOUVENT !

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Artsakountala : Le prochain billet est en préparation, j'espère qu'il sera fini au plus tard demain :-)
(moi aussi, je me sens moins seule, grâce à toi et à quelques autres)

Chrystèle : Si l'on est fan de B.B., les titres sont identifiables sans difficulté :-)
En tout cas, merci de ton passage, et bonne continuation à toi aussi !

Kitchenmoments a dit…

miammmmm ! gourmand comme j'aime !

Genny a dit…

votre blog est merveilleux...les illustrations et le photos sont...laissent sans mot!je vais vous suivre!

Mallo a dit…

Et bien, vivement le goûter !!

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Kitchenmoments : Gourmand, oui, c'est le mot :-)

Genny : Merci à vous !

Mallo : Oui, mais il n'y a pas d'heure pour grignoter ces petits biscuits :-)