samedi 14 mars 2009

Rencontres du troisième type (et bo bun improvisé)



Ce jour-là, il y avait une légère bruine. Le ciel était d'un gris à pleurer.
J'ai trouvé refuge au musée Cernuschi, où j'ai fait de sympathiques rencontres*.




(Pourquoi ne joue-t-elle pas avec les autres ? Pourquoi reste-t-elle ainsi, à ne rien faire ? A-t-elle décidé de faire grève ? L'attitude de cette demoiselle m'a troublée, et je m'interroge encore...)















Un autre jour, après avoir joué au guide dans le Chinatown parisien, je suis rentrée avec les ingrédients qu'il me manquait pour faire un bo bun. C'était un dimanche, et ce soir-là, j'ai transformé la cuisine en champ de bataille.
Claire, cette recette est pour toi :-)

Freestyle Bo bun** (inspiré d'ici et de )
(ceci n'est pas une recette chinoise)


(j'ai oublié les cacahuètes !)

pour 2 personnes

200 g de vermicelles de riz
150 g de pavé de rumsteak (ou de bavette), découpé en fines tranches
4-5 nems
1 carotte, râpée
quelques feuilles de salade, découpées en lanières
quelques feuilles de coriandre et de menthe, ciselées
une petite poignée de cacahuètes non salées (ou noix de cajou), hachées

Pour la marinade :
2 c.s. de sauce soja (Kikkoman)
1 c.s. de sauce d'huître
2 c.c. de sucre
1 gousse d'ail, aplatie au hachoir
1/2 tige de citronnelle finement ciselée

Pour la sauce :
3 c.s. de sauce poisson
3 c.s. de vinaigre de riz
2 c.s. d'eau
jus d'1/2 citron vert
2 c.c. de sucre

Mélanger les ingrédients de la marinade et y faire mariner les tranches de boeuf (pour faire des tranches bien nettes, couper la viande lorsqu'elle est encore à moitié congelée).
Mélanger les ingrédients pour la sauce, et réserver.
Préparer les vermicelles de riz selon les indications données sur le paquet. Les égoutter, les rincer abondamment à l'eau froide, et les disposer au fond d'un grand bol ou d'une assiette creuse.
Faire frire les nems et les couper en 3 tronçons chacun.
Ajouter la salade et la carotte râpée sur les vermicelles, et disposer les tronçons de nems sur le pourtour.
Faire chauffer un peu d'huile dans une poêle et y faire cuire la viande à feu vif, très rapidement. Ajouter la viande au reste.
Parsemer de menthe, de coriandre et de cacahuètes, et enfin arroser de sauce.

C'était tellement bon que j'ai remis ça le lendemain midi. Et personne ne s'en est plaint.




* Les photos (sans flash) sont autorisées dans la collection permanente du musée.
** Il ne s'agit pas d'une recette authentique (je ne suis pas vietnamienne), mais d'une interprétation personnelle.

20 commentaires:

aurelvelvet a dit…

J'adore le bo bun, le tien a l'air fameux et j'admire ta capacité à le rendre si photogénique, ce qui n'est pas forcément le cas à la base !

Rosa's Yummy Yums a dit…

Merci pour ces beaux clichés! Tes Bo Bun improvisés sont très sympas! Une assiette appétissante.

Bises et bon weekend,

Rosa

Sha a dit…

Faisant habituellement la version authentique, je testerai bien ta version à toi ! C'est tellement bon...

绮芬 a dit…

J'adore ta version revisitée du bo bun. :D Ca donne envie. Et avec des nems faits maison aussi, ça doit être exquis.
Et tes photos du musée sont très jolies.

Natalia a dit…

Cernuschi, un des plus beaux musées de Paris... merci pour ces belles photos ! J'adore ces statuettes.
Authentique ou non, en tout cas pas très différent de ta recette, le Bo-bun d'une "cantoche" de la rue Sainte-Anne était mon principal carburant quand je bossais à l'ancienne BnF...

Botacook a dit…

Ta version du bo bun me tente énormément! Tu me donnes envie de me remettre à fond dans la cuisine asiatique :)
Merci pour ces photos, j'aime beaucoup! Dommage que je n'aille pas à Paris plus souvent...
Tu es déjà allée au musée Guimet? J'ai adoré quand j'y suis allée :)

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Aurevelvet : Tu trouves que le bo bun n'est pas photogénique ?

Rosa : Merci et bon dimanche à toi !

Sha : Justement, j'aurai une question : c'est comment, la version authentique ?

绮芬 : Sûrement, mais les nems maison, ce ne sera pas pour tout de suite..

Natalia : Ca m'a fait bizarre de pouvoir me dire, pour une fois : je viens de là, de cette civilisation, de cette culture... Quelque part, c'est mon histoire...
Si mes souvenirs sont bons, c'est le lundi où tu es venue. J'aurais pu t'inviter à déjeuner :-)

Botacook : Le musée Guimet, j'y suis allée il y a TRES TRES longtemps. J'aimerais bien y retourner justement.

betterave.urbaine a dit…

Magnifique, j'adore la cuisine vietnamienne, on a 2-3 excellents restos dans ma petite ville, et j'y ai découvert le bo-bun...

Dis-moi, les nems, c'est des que tu as fait maison et que tu stockes dans ton congélateur ?
Ou tu les achètes tous prêts, et si oui, dans quel type de commerce ?

patoumi a dit…

J'adore ce musée où j'avais vu une expo érotique!
Quant au bo bun, tu sais ce que j'en pense! Et j'aimpe les infinies variations selon le goût de chacun.
Peut-être que tu voudras aller au musée Guimet samedi prochain...

Le Cookie Masqué a dit…

Toujours aussi délicat par ici .
En parlant de bo bun, quand je vivais au vietnam, j'avais été étonnée de constater qu'il n'y en avait pas, du moins pas dénommé de la sorte ... tu as une explication ?
Bises

Claire a dit…

C'était un régal!!!
Merci.

7tourvercors a dit…

Je vais adorer cette free-style session !
Autre interprétation pour la demoiselle boudeuse. Peut être qu'elle écoute les musiciens ?
Lecture délicieuse. As usual.

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Betterave urbaine : Honte à moi, je n'ai pas fait les nems moi-même, mais je les ai achetés (au supermarché asiatique). Et je n'ai pas l'intention d'essayer dans un proche avenir (je ne saurai pas expliquer pourquoi, mais ça ne m'intéresse pas de les faire moi-même).

Patoumi : Oh, j'ai raté quelque chose ! ;-)
Je suis curieuse de voir ton interprétation du bo bun...
Ok pour le musée Guimet !

Le Cookie Masqué : Merci !
J'ai lu quelque part que le bo bun n'était pas un "vrai" plat vietnamien, mais un truc inventé par les Vietnamiens d'ici. Ca me fait penser au nem (frit) géant et plat (appelé "rouleau de printemps") que l'on trouve dans les restaurants chinois en Autriche et que je n'ai jamais vu ailleurs... C'est amusant de voir comment une cuisine s'adapte lorsqu'elle passe d'un pays à un autre.

Claire : Tu es d'une rapidité époustouflante !

Emilie : Moi, je pense que quelque chose la contrarie...
Itou.

sooishi a dit…

Elle fait envie ton interprétation personnelle :)

enflammee a dit…

Ton interprétation du BoBun est celle que je fais souvent (et je ne suis pas vietnamienne)

Patrick CdM a dit…

Je ne le trouve pas si improvisé que ça ce bô-bun! Je crois aussi que je vais adorer ce musée!

marie a dit…

un plat bien complet, j'aime beaucoup ta version!

Gloria a dit…

Hello, Mingoumango!! dear How are you!! So nice this pictures, really are a gift, xxMerci beaucop!!Gloria

Camille a dit…

je pense que j'irai voir le musée lors d'une prochaine escapade parisienne, l'exposition photographiée est temporaire ou permanente ?

(et j'adore les bo-bun, des souvenirs de bols énormes qu'on n'arrive jamais à finir)

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Sooishi : Ravie :-)

Enflammée : Bon, on est deux alors !

Patrick CdM : Si la Chine t'intéresse, sûrement !

Marie : Merci !

Gloria : Thank you Gloria!

Camille : Les photos proviennent de la collection permanente du musée.
(mais maintenant, je diminue un peu les portions...)